BBA-SPO-TORONTO-BLUE-JAYS-V-BALTIMORE-ORIOLES

Crédit : AFP

Baseball - MLB

La naissance d'une nouvelle rivalité?

Publié | Mis à jour

En s’affrontant 10 fois au cours du mois de septembre, les Blue Jays de Toronto et les Yankees de New York voient leurs destins étroitement liés.

Les Jays devancent désormais les Yankees au deuxième rang de la section Est de la Ligue américaine. Si la formation new-yorkaise semble continuellement aux prises avec de nombreux joueurs blessés depuis deux ans, il faut également constater que les Blue Jays ont peut-être mieux répondu à l’appel, récemment, quand certains soldats sont tombés au combat.

«À chaque jour, il y a quelqu’un de nouveau qui se signale, a noté le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, cité sur le site web de l’équipe, mardi. Quand Bo Bichette a été blessé, Randal Grichuk est devenu en feu et il nous a transportés pendant quelques matchs. Maintenant que Teoscar [Hernandez] est sur le carreau, c’est Lourdes Gurriel qui connaît de bons moments. C’est fantastique comment vont les choses. Chacun peut prendre le relais et c’est le signe d’une bonne équipe.»

Joueur de la semaine

Gurriel a été nommé joueur par excellence de la dernière semaine dans l’Américaine. Il a maintenu une moyenne au bâton de ,467 (14 en 30) au cours de cette période, ayant notamment frappé trois doubles et deux circuits.

Du côté des Yankees, qui ont subi six défaites à leurs huit premiers matchs en septembre, ils composent visiblement moins bien avec le fait que Giancarlo Stanton, Aaron Judge et Gio Urshela se retrouvent parmi les blessés.

«Peu importe, il faut gagner avec les gars que nous avons», a toutefois tranché le voltigeur Aaron Hicks, dans une entrevue publiée dans le quotidien «New York Post».

Le but volé de Guerrero fils

Lors du premier de la dizaine de matchs prévus entre les Blue Jays et les Yankees d’ici le 24 septembre, Toronto a inscrit 10 points dans une seule et même manche, lundi. Les Jays l’ont alors emporté 12 à 7.

Le grand chelem du receveur Danny Jansen a évidemment fait les manchettes, mais le voltigeur Vladimir Guerrero fils a impressionné autrement en obtenant son premier but volé en carrière dans le baseball majeur. Quand tout va bien...