Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Pas de Tavares, pas de problème

Pas de Tavares, pas de problème

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 07 septembre
Mis à jour 07 septembre

Lorsque John Tavares a décidé de quitter les Islanders de New York pour accepter un contrat avec les Maple Leafs de Toronto, plusieurs croyaient que la formation new-yorkaise était pour connaître des jours sombres.

Cette réflexion se voulait logique puisque Tavares semblait être le cœur et l’âme des Islanders depuis son arrivée avec l’équipe en 2009.

Les Islanders affrontent le Lightning pour le match no 1 de la finale de l'Est à 20h ce soir, sur nos ondes.  

Cependant, à la surprise générale, les Islanders ont connu plus de succès que les Maple Leafs depuis que Tavares s’est joint à l’équipe torontoise.

En saison régulière, les Islanders ont plus de victoires et de points que les Leafs. Bien que Toronto ait une meilleure attaque, les Islanders impressionnent avec leur efficacité en défensive.

Par contre, ce sont les succès des Islanders en séries éliminatoires qui laissent tout le monde pantois. Alors que les Maple Leafs ont souvent été perçus comme une équipe qui aspirait à la Coupe Stanley, les Islanders ont gagné quatre séries depuis le départ de Tavares. 

De leur côté, les Leafs n’ont toujours pas accédé au tour suivant.

L’équipe en premier  

Selon moi, l’homme qui est derrière les succès inattendus des Islanders demeure le directeur général, Lou Lamoriello. Malgré le départ de Tavares, Lamoriello n’a jamais paniqué. 

Son principal coup de génie demeure l’embauche de l’entraîneur-chef, Barry Trotz. Ce dernier est devenu le « joueur » par excellence de son équipe en raison de son jugement, son système de jeu et sa relation avec ses joueurs.

Sur la glace, depuis deux ans, Lamoriello a acquis Matt Martin, Tom Kuhnhackl, Leo Komarov, Robin Lehner, Derick Brassard, Semyon Varlamov et Jean-Gabriel Pageau. 

Rien de spectaculaire à l’exception de Pageau qui a coûté trois choix au repêchage. 

Et je pense aussi que Lamoriello a misé sur le développement et l’émergence des jeunes joueurs comme Mathew Barzal et Anthony Beauvillier. Les deux ont maintenant des rôles importants sur les deux premiers trios.

Bref, en neuf saisons avec les Islanders, John Tavares n’a participé aux séries qu’à trois occasions et une seule fois (2016) il a accédé au tour suivant.

Depuis le départ de Tavares, les Islanders ont éliminé les Penguins (2019), les Panthers (2020), les Capitals (2020) et les Flyers (2020) et ils se retrouvent maintenant en finale de l’Association de l’Est pour la première fois en 27 ans.

Tout est en fonction de l’équipe avec les Islanders.

Une classe à part  

Lou Lamoriello est maintenant âgé de 77 ans.

Il a gagné trois fois la Coupe Stanley avec les Devils du New Jersey (1995-2000-2003) et il a déjà été intronisé au Temple de la renommée (2009).

Il faut le considérer comme l’un des meilleurs directeurs généraux dans l’histoire de la LNH. Il existe très peu de statistiques pour illustrer le travail d’un DG. Cependant, il y en a une qui est très révélatrice.

Il s’agit de celle pour le plus grand nombre de séries gagnées comme directeur général dans la LNH. Lamoriello arrive au deuxième rang derrière Glen Sather.