Crédit : AFP

Séries 2020 de la LNH

Une première depuis Jacques Plante

Publié | Mis à jour

Jeudi soir, le gardien Thatcher Demko a réalisé quelque chose qui n’avait pas été fait depuis un certain Jacques Plante en 1953.

Le représentant des Canucks de Vancouver est devenu le premier gardien recrue à signer ses deux premières victoires en éliminatoires alors que son équipe fait face à l’élimination depuis la légende du Canadien de Montréal.

Lors du cinquième match de la série de deuxième tour opposant sa formation aux Golden Knights de Vegas, mardi, l’athlète de 24 ans a repoussé 41 des 42 rondelles envoyées dans sa direction.

Jeudi, il a encore fait mieux. Demko a été parfait sur les 48 lancers de ses adversaires. Il a ainsi obtenu un premier blanchissage en carrière et il s’agit d’un record, soit celui du plus grand nombre d’arrêts pour une recrue lors d’un jeu blanc en séries.

«Mon travail est le même, quel que soit le pointage. J’essaie juste de garder la rondelle à l’extérieur de mon filet, a humblement dit l’homme de l’heure lors de la conférence de presse suivant l’affrontement. [...] J’essaye juste de faire les arrêts que je me dois de faire pour que nous trouvions une façon de l’emporter.»

«C’est le hockey, a-t-il ajouté. C’est le meilleur sport au monde pour cette raison. Il y a beaucoup de hauts et beaucoup de bas. Avec le dos contre le mur, nos gars ont trouvé un moyen de hausser leur niveau de jeu.»

Encore du pain sur la planche

Comme tout bon coéquipier, Demko a voulu donner du crédit aux gars qui partagent son vestiaire. Ceux-ci ont toutefois voulu rendre à César ce qui appartient à César.

«Thatcher est notre joueur par excellence [des parties numéro 5 et 6], a clamé l’attaquant Jake Virtanen. Il est incroyable et fait des arrêts miraculeux. Il nous permet d’être dans les matchs. Nous pouvons voir toute la confiance qu’il a devant son filet. Il est calme, posé et il est sur son X.»

Malgré ses deux premiers gains électrisants, la belle histoire de Demko ira rapidement aux oubliettes s’il ne remporte pas le septième match face à ses rivaux de la Ville du vice.

Ce duel d’une importance capitale sera d’ailleurs tenu vendredi soir, soit 24h après avoir réalisé près de 50 arrêts.

«Je me sens bien et je suis prêt, a affirmé le nouveau héros des Canucks. C’est un gros match numéro 7. C’est le genre de rencontre que tu veux disputer quand tu es un enfant. Je me suis souvent imaginé dans ce genre de partie. Je suis donc très excité et je sais que notre groupe sera prêt.»