Séries 2020 de la LNH

«Ça fait mal»

Publié | Mis à jour

Pour une deuxième année d’affilée, l’Avalanche du Colorado a vu son parcours en séries s’arrêter lors d’un septième match au deuxième tour. 

Après les Sharks de San Jose au printemps 2019, les Stars de Dallas ont réservé le même sort à l’équipe de Jared Bednar à l’été 2020. 

«Nous croyions que nous jouions mieux qu’eux en prolongation, a dit Nathan MacKinnon. Nous nous sentions bien. Mais ils ont réussi un beau jeu. C’est difficile. Ça fait deux ans d’affilée que nous perdons un septième match. Il n’y a pas de victoire morale, nous n’avons pas fait le travail.»

«Oui, ça fait mal, a-t-il poursuivi. Ce n’était pas une défaite en finale de la Coupe Stanley, mais je crois encore que nous avions le potentiel pour aller jusqu’au bout. J’aurais aimé voir notre équipe en parfaite santé. Nous avons perdu des joueurs clés. Vous pouvez dire que c’est une excuse, mais c’est une réalité.»

Assis à côté de MacKinnon au podium après ce revers cruel de 5 à 4 en prolongation, le Finlandais Mikko Rantanen cherchait aussi à se consoler.

«Nous avons des jeunes joueurs et d’autres espoirs qui poussent. Mais je ne veux pas penser au futur pour l’instant, nous voulions gagner dès cette année. Maintenant, c’est trop tard.»

Plusieurs absents 

L’Avalanche a joué cette rencontre cruciale sans son capitaine, Gabriel Landeskog, sans son gardien numéro un, Philipp Grubauer, et sans l’un de ses bons défenseurs en Erik Johnson. 

Les attaquants Joonas Donskoi et Matt Calvert étaient aussi blessés.

«J’aurais aimé voir notre équipe en santé, a répété MacKinnon. Mais en disant ça, nous aurions pu mieux jouer. Nous menions 3 à 2 et 4 à 3 dans ce septième match. 

«Je ne crois pas que nous devons changer des choses à notre formation après cette élimination. Si nous avons le même groupe l’an prochain, je crois que nous pourrons gagner.»

«Je n’aime pas me retrouver ici pour parler des blessures, a ajouté Bednar. Mais ça n’aide jamais. Tu t’attends à perdre un ou deux joueurs. Nous avons finalement eu plusieurs blessés avec Grubauer, Johnson, Donskoi, Calvert, Landeskog. Ils n’étaient pas près d’un retour. Malgré tout, nous avons joué avec cœur. Je suis fier de mon équipe.»

Un autre niveau 

MacKinnon a connu des séries phénoménales avec 25 points (9 buts et 16 passes) en 15 parties.

Dans la rencontre décisive face aux Stars, le centre originaire de la Nouvelle-Écosse a toutefois été blanchi, freinant une remarquable série de 14 matchs avec au moins un point.

«Nate a atteint un autre niveau en séries, a mentionné Bednar. Il est toujours bon, même très bon. Mais en séries, il était incroyable. 

«Cale Makar a aussi prouvé qu’il pouvait bien défendre et produire à un très bon rythme. Il y a plusieurs joueurs qui ont très bien joué.»