Séries 2020 de la LNH

Les Stars éteignent l’Avalanche!

Publié | Mis à jour

On pouvait prédire un match grandiose pour Nathan MacKinnon ou Miro Heiskanen. Mais jamais on ne pouvait croire que Joel Kiviranta décrocherait le rôle principal de ce septième duel entre l’Avalanche du Colorado et les Stars de Dallas.

Kiviranta a marqué un tour du chapeau dans un gain de 5 à 4 des Stars contre l’Avalanche, vendredi, au Rogers Place d’Edmonton. Voyez les faits saillants de ce match de fou dans la vidéo ci-dessus.   

 Le nom de Kiviranta résonnera maintenant un peu partout sur la planète hockey.

Avant ce septième match du deuxième tour des séries, le Finlandais de 24 ans avait une expérience de 13 parties dans la LNH : 11 en saison et deux en séries. Il avait inscrit un seul but. Ça remontait au 1er février contre les Devils du New Jersey.

Avec la blessure à Andrew Cogliano, Rick Bowness a fait confiance à Kiviranta pour cette rencontre ultime. Un choix qu’il ne regrettera pas.

En prolongation, Kiviranta a terminé sa journée magique en déjouant Michael Hutchinson. Installé à la hauteur des cercles, il a capté une passe précise du défenseur Andrej Sekera avant d’y aller d’un tir parfait.

«J’ai reçu une belle passe et ils m’ont oublié, a dit Kiviranta. C’est un moment que je n’oublierai jamais. C’était le premier match numéro sept de ma vie. J’ai joué comme s’il s’agissait d’une rencontre normale.»

«Il était notre arme secrète», a renchéri le capitaine Jamie Benn en affichant un sourire en coin.

Jamais repêché  

Kiviranta a également réussi le but égalisateur en troisième période. Seulement 10 secondes après le deuxième filet du match de Vladislav Namestnikov, le nouveau héros a bondi sur un retour de tir de Roope Hintz pour forcer la prolongation.

Jamais repêché, Kiviranta a paraphé un contrat de deux ans avec les Stars en mai 2019.

Il venait de gagner la médaille d’or avec la Finlande au Championnat du monde.

Cette année, Kiviranta a porté l’uniforme du club-école des Stars du Texas pour 48 rencontres, obtenant 23 points (12 buts et 11 passes).

L’ailier originaire de Vantaa en Finlande avait joué un match contre les Flames de Calgary au premier tour des séries et un autre affrontement contre les Blues de St. Louis lors du tournoi à la ronde. L’Avalanche n’avait donc jamais vu le numéro 25 des Stars avant cette septième rencontre.

«Nous connaissions Kivi [Kiviranta], mieux que le public en général, a expliqué Bowness. Les gars lui faisaient confiance. C’est un jeune homme qui n’a peur de rien. Sommes-nous surpris de le voir marquer trois buts ? Oui. Je dois dire que je n’ai jamais vu un scénario comme celui-là.»

Une fin différente  

Au printemps 2019, Dallas avait perdu au deuxième tour des séries lors d’un septième match contre les Blues. Patrick Maroon avait marqué le but vainqueur en deuxième période de prolongation dans un gain de 2 à 1.

Un peu plus d’un an plus tard, les Stars n’ont pas revécu le même cauchemar. Ils ont trouvé une façon d’éliminer l’Avalanche à sa troisième tentative. La bande à MacKinnon cherchait à réaliser le rare exploit de gagner une série après un retard de 3 à 1.

«C’est un sentiment surréel, a mentionné le défenseur John Klingberg. C’était une bonne série avec plusieurs buts, une série bizarre. Nous avons trouvé une façon d’égaler le pointage en troisième période. Je suis soulagé, je me sens bien.»

Deux fois Radulov  

Alexander Radulov a également contribué à la victoire des Stars avec deux buts. L’ancien du Canadien a marqué le premier filet de la rencontre et le troisième des siens à mi-chemin au troisième engagement.

En 16 matchs depuis le début des séries, Radulov a amassé 11 points (7 buts et 4 passes). À l’image de son bref passage à Montréal, le Russe a élevé son jeu dans un moment clé.

Du côté de l’Avalanche, cette élimination reste brutale. Les MacKinnon, Mikko Rantanen, Cale Makar et Samuel Girard apprendront de cette expérience.

Blessé à un genou lors de la sixième parties, le capitaine Gabriel Landeskog a déclaré forfait vendredi. Une absence qui a fait très mal. Devant le filet, l’Avalanche faisait également confiance en son troisième gardien en Hutchinson.

Namestnikov (2 buts), Andre Burakovsky (1 but, et 1 passe) et Nazem Kadri (1 but et 1 passe) ont mené l’attaque de l’Avalanche contre Anton Khudobin. 

MacKinnon, qui avait inscrit un point ou plus à ses 14 premiers matchs en séries, n’a pas inscrit son nom sur la feuille de pointage.

SOMMAIRE                      

1re période de prolongation :

07:24 - BUT! Joel Kiviranta complète son tour du chapeau (!) pour offrir la victoire aux Stars, qui accèdent ainsi à la finale de l'Ouest. 

3e période :

16:30 - BUT! Quel match de fou! Seulement 10 secondes après le but de Vladislav Namestnikov, Joel Kiviranta réplique et c'est 4-4. La marque reste ainsi jusqu'à la fin de l'engagement. Ça se décidera donc en prolongation! 

16:20 - BUT! Vladislav Namestnikov enfile son 2e but du match pour redonner (encore!) l'avance à l'Avalanche. C'est 4-3. 

11:28 - BUT! Alexander Radulov marque encore en supériorité numérique. Autre retour à la case départ!

 2e période :

05:45 - BUT! Nazem Kadri saute sur une rondelle libre devant le filet pour redonner l'avance aux siens!

03:06 - BUT! Joel Kiviranta fait dévier le tir de Denis Gurianov et c'est l'égalité 2-2!

1re période :

09:43 - BUT! Andre Burakovsky marque le plus beau but du premier tiers avec un superbe lancer dans la lucarne pour donner les devants 2-1 aux siens.

03:48 - BUT! Vladislav Namestnikov crée l'égalité un peu plus d'une minute plus tard pour ramener les deux équipes à égalité.

02:39 - BUT! Alexander Radulov donne rapidement les devants aux Stars, en avantage numérique.