BKN-BKO-SPO-OKLAHOMA-CITY-THUNDER-V-DENVER-NUGGETS

Crédit : AFP

NBA

L'ahurissante progression de Luguentz Dort

Publié | Mis à jour

Son club a peut-être été éliminé de manière crève-coeur, mais le Montréalais Luguentz Dort n’a pas moins réalisé une performance historique, mercredi soir, dans la NBA.

«Je savais que c’était un gros match et je vis pour ce type de rencontre. Maintenant, avec ce résultat, ça fait mal. Par contre, je suis impatient face à l’avenir, car bien des choses peuvent arriver», a mentionné Dort, plutôt émotif, durant le point de presse ayant suivi la défaite de 104 à 102 du Thunder d’Oklahoma City lors du septième match de la série contre les Rockets de Houston.

Âgé de seulement 21 ans, Dort a conclu sa première saison dans la NBA en inscrivant un impressionnant total de 30 points dans cette importante partie. Il s’agit là de la meilleure récolte de l’histoire dans un match éliminatoire pour une recrue n’ayant jamais été repêchée.

Le joueur originaire de Montréal-Nord avait effectivement été ignoré au repêchage, en juin 2019, après avoir pourtant connu une bonne saison avec les Sun Devils de l’Université Arizona State. Ce jour-là, il avait quitté le Barclays Center de Brooklyn grandement déçu. Or, en juillet, Dort décrochait un contrat à deux volets avec le Thunder.

«Mes coéquipiers m’ont donné confiance, a-t-il résumé, à propos de sa première saison dans la NBA. C’est un privilège d’être ici, moi le jeune de Montréal. D’être ici avec ces gars-là, c’était gros, et je suis reconnaissant pour ça.»

Avoir un impact

Dort a notamment eu des bons mots pour le leadership de Chris Paul et a convenu que Dennis Schröder l’avait grandement aidé à ses débuts.

«Dennis [Schröder] est l’un des gars qui a réussi à me pousser, a-t-il noté. Je me souviens de mon premier match contre Minnesota [NDLR: le 6 décembre dernier] et il m’a parlé de l’impact que je pouvais avoir à ce niveau. Ces petites choses m’ont donné de la confiance pour le reste de la saison, juste le fait qu’on me dise que je pouvais le faire.»

Devant LeBron James

Avec ses 30 points mercredi, Dort a également battu le record pour le plus de points par un joueur de moins de 22 ans dans un septième match. Nul autre que LeBron James avait établi cette marque, en inscrivant 27 points, le 21 mai 2006, dans un match numéro 7 largement perdu par les Cavaliers de Cleveland face aux Pistons de Detroit.

Le compte Twitter de l’équipe olympique canadienne a par ailleurs souligné un autre fait intéressant: le Montréalais détient maintenant le record du plus grand nombre de points obtenus par un Canadien dans un septième match, ayant surpassé les 29 points du légendaire Steve Nash.

Bloqué en fin de match

Dire que la première saison de Dort dans la NBA n’aurait pu mieux se conclure, c’est faux. La défaite fait mal. Il a toutefois largement impressionné dans le revers des siens et même son adversaire James Harden, grande vedette des Rockets, a parlé de lui au terme du match de mercredi. Il était heureux d’avoir enfin pu le contrer dans les derniers instants de l’affrontement afin de l’empêcher de lancer de la ligne des trois points.

«Défensivement, je devais faire un jeu, a ainsi affirmé Harden, au micro du réseau ESPN. Dort avait réussi plusieurs tirs durant la soirée et je voulais l’empêcher.»

Si on lui avait dit, à sa sortie du Barclays Center en juin 2019, que James Harden le considérerait bientôt comme une menace en fin de partie, Dort ne l’aurait probablement pas cru. Dans un sens, malgré l’élimination du Thunder, c’est un énorme pas par en avant qu’a effectué le Montréalais dans la dernière année.