Séries 2020 de la LNH

«C’est une très mauvaise décision de l’entraîneur des Stars»

Publié | Mis à jour

La décision de l’entraîneur-chef des Stars de Dallas, Rick Bowness, d’envoyer Ben Bishop devant le filet lundi a fait passablement jaser, d’autant plus que le gardien a vécu un cauchemar d’un peu plus de 13 minutes face à l’Avalanche du Colorado.

Pourtant déclaré «inapte à jouer» plus tôt dans la journée, Bishop a amorcé le cinquième duel de la demi-finale de l’Association de l’Ouest sur la patinoire, tandis qu’Anton Khudobin s’est retrouvé sur le banc. Or, le choix de Bowness n’a pas donné les résultats escomptés, car les «Avs» ont marqué quatre fois en 19 tirs pour chasser le gardien partant et filer vers un gain de 6 à 3. 

Au cours de son point de presse d’après-match, Bowness a tenté tant bien que mal de justifier sa décision d’y aller avec un homme qui n’avait pas joué depuis le 13 août.

«Nous faisons des choix à partir des informations que nous détenons et que vous n’avez pas, a-t-il affirmé aux journalistes. Hier [dimanche], Ben (Bishop) semblait très solide et à ce moment-là, la meilleure décision consistait à miser sur lui. Il n’a pas patiné ce matin, mais il se sentait bien et prêt à jouer.»

«Je dois faire mieux, a quant à lui mentionné Bishop. Les gars ont joué avec ardeur durant toutes les séries et il faut effectuer les arrêts.»

«Un tournant dans la série? 

Le choix de Bowness a notamment été critiqué par l’ex-gardien Éric Fichaud, analyste hockey à TVA Sports, mardi soir.

«Bowness s’est défendu en disant qu’il avait des informations que nous n’avions pas. Des fois, avoir trop d’informations, ce n’est pas bon!», a-t-il lancé dans l’émission d’avant-match en vue du cinquième duel de la série Flyers-Islanders.

«Lorsqu’on dit qu’on ne change pas une formule gagnante, c’est l’exemple parfait, a ajouté Fichaud. En voyant Bishop se déplacer, on voyait qu’il n’était pas à 100%. Il avait de la difficulté à bouger. Je ne sais pas ce que le médecin a dit à l’entraîneur, mais c’est une très mauvaise décision de sa part. C’est peut-être un tournant dans la série.» 

Une farce 

Néanmoins, c’est l’équipe entière des Stars qui brillait par son absence au premier engagement, pendant lequel elle a cédé cinq fois dans un intervalle de 9 min 50 s. Bishop a payé le prix pour l’inertie généralisée de ses coéquipiers qui ont fait mieux une fois Khudobin de retour en poste.

«Nos 10 premières minutes étaient une farce, a déclaré le vétéran Andrew Cogliano. Il [Bishop] va prendre le blâme et tout mettre sur ses épaules, mais soyons honnêtes : nous avons été atroces dans les 10 minutes initiales. C’était 5 à 0 avec cinq minutes à écouler à la période. Cela n’a rien à voir avec nos gardiens. Si nous parlons d’eux, on perd notre notre temps. Nous avons le luxe de compter sur ces deux-là et quand Bishop est devant le filet, nous avons pleinement confiance en lui. Nous l’avons laissé tomber.»

Affirmant que sa troupe n’était pas disposée à batailler ferme dans le cinquième match, Bowness n’a pas dévoilé ses plans quant au gardien qui disputera la sixième partie de la série, mercredi. Il préfère regarder la situation de façon plus globale, espérant voir ses hommes rebondir.

«Lorsque votre club n’est pas prêt, vous devez vous regarder et ce qui a été fait dans les 24 dernières heures. On va jeter un bon coup d’œil à cela. Nous aurons une bonne discussion et on abordera le sujet ensemble.»