Crédit : AFP

NFL

Pools NFL: les exceptionnels et les futurs flops

Publié | Mis à jour

Les porteurs de ballon ont une incidence directe sur une saison réussie ou une campagne à oublier dans les pools de football de la NFL.

L’Agence QMI vous propose cinq demis offensifs à prendre et cinq à éviter lors des premières rondes de votre repêchage.

Les cinq meilleures options

Christian McCaffrey, Panthers de la Caroline

Il y a de fortes chances que si vous n’avez pas le premier choix au total, Christian McCaffrey sera déjà parti une fois votre tour de sélection arrivé. Le représentant des Panthers a été le joueur le plus dominant pour les poolers en 2019 et devrait encore l’être en 2020. En plus d’être le meilleur porteur de ballon, il peut également être considéré comme l’un des meilleurs receveurs de passes. En effet, il a été le 20e «receveur» le plus productif la saison dernière.

Saquon Barkley, Giants de New York

Après une saison 2018 extraordinaire, Saquon Barkley a été plus modeste en 2019. Il a tout de même présenté une moyenne de 4,6 verges par portée malgré une blessure ainsi qu’une très mauvaise ligne offensive. Les Giants ont l’intention de l’utiliser à outrance en 2020, ce qui réjouira ceux qui l’auront choisi dans leur pool.

Ezekiel Elliott, Cowboys de Dallas

Ezekiel Elliot est le seul à avoir été dans le top 3 des porteurs de ballon les plus productifs à trois reprises au cours des cinq dernières campagnes. Il est le choix logique après McCaffrey et Barkley.

Alvin Kamara, Saints de La Nouvelle-Orléans

Le représentant des Saints a connu sa pire saison l’an passé. Il a raté deux parties, mais a tout de même fini parmi les 12 meilleurs joueurs évoluant à sa position. S’il reste en santé, il rebondira assurément.

Derrick Henry, Titans du Tennessee

Derrick Henry a connu une fin de saison et des éliminatoires du tonnerre. Il devrait poursuivre sur sa lancée. Le seul problème avec lui, c’est qu’il n’est pas très impliqué dans le jeu aérien. Voilà ce qui explique son rang dans ce palmarès.

Les cinq à éviter

Aaron Jones, Packers de Green Bay

Aaron Jones n’inscrira probablement pas 19 touchés comme en 2019. Le porteur devra partager le boulot avec le joueur de première année AJ Dillon et le vétéran Jamaal Williams. Il n’est vraiment pas le joueur à choisir avec une sélection de premier tour.

Nick Chubb, Browns de Cleveland

Le représentant des Browns de Cleveland a connu une excellente saison 2019, mais le sélectionner avec un choix de première ronde serait une erreur. La raison est assez simple : la présence de Kareem Hunt. Nick Chubb a connu ses meilleurs moments lorsque Hunt était suspendu en début de saison. Ses performances ont grandement diminué une fois que l’ancien porteur des Chiefs de Kansas City est revenu au jeu.

Le’Veon Bell, Jets de New York

Dans les dernières années, les poolers qui ont pris Le’Veon Bell en première ronde l’ont amèrement regretté. Parions que ceux qui le prendront au deuxième tour cette année auront le même sentiment.

Melvin Gordon, Broncos de Denver

Pris derrière l’excellent Phillip Lindsay dans la formation des Broncos de Denver, Melvin Gordon jouera le rôle de second violon.

Todd Gurley, Falcons d’Atlanta

Todd Gurley espère pouvoir donner un second souffle à sa carrière avec les Falcons d’Atlanta. Il n’a probablement pas choisi le bon endroit, puisque l’attaque du coordonnateur Dirk Koetter n’est pas vraiment orientée vers la course. Son genou pose également problème.