Canadiens de Montréal

Kirby Dach a travaillé sur sa principale faiblesse

Publié | Mis à jour

L'attaquant des Canadiens de Montréal Kirby Dach a joué pendant 22:49 contre les Maple Leafs de Toronto, samedi, et a été sur la patinoire pour un sommet cette saison de 23:59 contre les Bruins de Boston, mardi.

Pourquoi toutes ces minutes, soudainement? L'entraîneur-chef Martin St-Louis a expliqué mardi soir que Dach démontrait beaucoup plus de constance dernièrement, ce qui explique l'augmentation considérable de son temps de jeu.

Joël Bouchard a abondé dans le même sens, mercredi, et a développé davantage sur la question.

«Ce que j'aime moins [de Dach], je le vois moins [depuis quelques matchs] et c'est la constance, a-t-il dit à La Poche Bleue le midi. C'est pas juste constance de match en match, mais aussi dans le match, dans l'adversité. Ce j'ai aimé hier [contre les Bruins], c'est qu'il a été dynamique.

«En début d'année il jouait dans l'espérance, là je trouve qu'il joue plus dans le concret. Il crée plus et il est plus patient dans ses décisions. Ultimement, c'est une bête et il faut qu'il ait des bons moments comme ceux-là. C'est un gars avec beaucoup de talent qui est encore très jeune et ce sera toujours l'engagement [qu'il devra travailler].

«J'ai encore des réserves sur le portrait global, mais ça c'est correct, ce n'est pas négatif. C'est une très belle transaction. S'il devient un ailier complémentaire à Nick Suzuki et qu'il récolte 80 points, c'est correct là, mais le but ultime, c'est qu'il soit un joueur de centre de deuxième trio.»

Dans son intervention, à voir dans la vidéo ci-dessus, Joël Bouchard a également parlé de Rafaël Harvey-Pinard, de Nick Suzuki contre Patrice Bergeron et de Samuel Montembeault.