Canadiens de Montréal

Au revoir Étienne

Au revoir Étienne

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 05 décembre 2022
Mis à jour 05 décembre 2022

J’ai le cœur gros. Après une courageuse bataille contre la leucémie, Étienne nous a quittés pour un monde meilleur à l’âge de 13 ans. Il luttait avec beaucoup de bravoure face à cette maladie depuis le mois de mai 2021.

Mes meilleures pensées accompagnent ses parents, sa famille, ses proches et ses nombreux amis.

Je vous offre mes plus sincères condoléances.

Vous avez été plusieurs à avoir été touchés par l’histoire d’Étienne. Il y a quelques semaines à peine, je l’avais invité à un entraînement des Canadiens à Brossard et il avait pu rencontrer les joueurs dans le vestiaire.

Cole Caufield, Nick Suzuki, Juraj Slafkovsky, Martin St-Louis et bien d’autres avaient pris le temps de saluer Étienne.

Caufield était son joueur préféré. D’ailleurs, lorsqu’Etienne est sorti du vestiaire ce jour-là, Caufield l’attendait et il lui a remis sa carte de hockey alors qu’il était avec les Badgers du Wisconsin.

Caufield avait aussi pris le temps de dire à Etienne : «Tu dois continuer de venir à nos matchs pour que je puisse continuer de marquer.»

Caufield a tenu parole.

Le 19 novembre dernier, Étienne était présent dans les gradins pour la Soirée hockey pour vaincre le cancer. Ce soir-là, Caufield a inscrit deux buts dont le but égalisateur dans les derniers instants de la troisième période contre les Flyers de Philadelphie. Un superbe moment pour Étienne.

Après le match, Etienne a pu revoir Caufield et il a pu de nouveau échanger avec son idole. Etienne était aussi impatient de revoir Nick Suzuki puisqu’il avait oublié de féliciter Nick pour un beau but qu’il avait marqué plus tôt dans la saison.

C’était la dernière sortie publique d’Étienne. Je l’avais vu avant le match et il était impatient de voir la période d’échauffement.

Après la diffusion du reportage, la famille d’Étienne et moi aussi avons reçu de nombreux messages de gens qui saluaient son courage et sa force de caractère.

Étienne aimait profondément le hockey. C’était sa passion. C’était un grand connaisseur. Il suivait tout et il aimait jouer. C’était un excellent joueur puisqu’il jouait jusqu’à tout récemment au niveau Pee-Wee AA. Sa mère me disait que tous ses coéquipiers voulaient jouer avec lui. Il portait le numéro 97.

Aujourd’hui, j’ai parlé à sa mère. Je me sentais impuissant. Je suis le papa de trois enfants et je n’ose même pas imaginer ce qu’elle ressent présentement.

J’ai connu Étienne brièvement, mais son souvenir demeurera à jamais dans ma mémoire. Il m’a beaucoup marqué. Et je ne suis pas le seul.

Bon courage à la famille.

Salut Étienne.