LNH

Darryl Sutter espère que ses joueurs ont retenu la leçon

Publié | Mis à jour

Les Flames de Calgary ont mis un terme à une séquence de sept revers, samedi, et l’entraîneur-chef Darryl Sutter espère que ses joueurs, dont certains ont été coupables de mollesse récemment, retiendront la leçon.

Les Flames ont vaincu les Jets de Winnipeg 3 à 2 au Scotiabank Saddledome, notamment parce qu’ils ont été en mesure de conserver une mince avance d’un but en troisième période. 

Fidèle à ses habitudes, Sutter n’a pas mâché ses mots après la rencontre. À ses yeux, ce résultat importe peu. Ce sont plutôt les leçons que les joueurs pourront en tirer qui sont importantes.

«J’ai trouvé que nous avons tenté de mettre le plus de pression possible sur eux, ce qui est important, a-t-il fait valoir en conférence de presse. C’est difficile de défendre et de protéger des avances dans cette ligue. Il faut mettre de la pression.»

«C’est important de comprendre à quel point c’est difficile de gagner. Ça n’a rien à voir avec cette rencontre en particulier. Nous avons été mous à la maison. Ça fait trois matchs de suite qu’on a plusieurs joueurs mous. Et nous avons trouvé une façon de nous en sortir.»

L’apport de Jacob Markstrom, qui connaît une campagne en deçà des attentes, a également été souligné par le pilote. Le Suédois de 32 ans a effectué 21 arrêts, dont un avec une roulade en première période qui sera certainement en bonne position parmi les jeux de la semaine.

«Je l’ai déjà dit, a lancé Sutter. Dans ce genre de série de défaites, tu as besoin que ton gardien soit une vedette. Et il a été une vedette.»

Prendre les choses en main

Dans le vestiaire, les signes de soulagement étaient évidents. En effet, la séquence de revers s’est prolongée au fil des derniers jours malgré des réunions et une volonté affirmée de vouloir s’en sortir.

«Vous pouvez parler des efforts et de choses comme ça, mais nous avons continué à perdre et à perdre, et évidemment ce n’est pas assez bien quand vous perdez sept fois de suite, a analysé Elias Lindholm. [Samedi], nous voulions avoir un bon match. Évidemment, il y a des choses que nous pouvons faire mieux, mais nous avons remporté la victoire et c'est tout ce qui compte.»

Lindholm, qui a connu sa meilleure saison en 2021-2022 avec 42 buts, 82 points et un différentiel de +61, a d’ailleurs indiqué que les vétérans du club devaient en faire plus.

«Nous avions l’avance au début de la troisième et nous avons récemment discuté du fait que nous sommes un groupe de vétérans et que ce qui se passe ne devrait pas nous arriver. Nous avons juste parlé avant le troisième et avons essayé de continuer à jouer le même jeu, sans panique, et de jouer avec aplomb avec la rondelle.»