L'après-match LNH

«Nick Suzuki est plus impliqué dans le vestiaire» - David Savard

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal revendiquent un dossier de huit victoires, six revers et une défaite en temps supplémentaire depuis le début de la saison 2022-2023.

Les «jeunes talents» de l’organisation ne sont pas étrangers à ses récents succès, en particulier Nick Suzuki.

Âgé de seulement 23 ans, le nouveau capitaine du Bleu-Blanc-Rouge connaît un début de campagne du tonnerre, lui qui cumule 10 buts et neuf aides pour un total de 19 points en 15 parties jouées. 

Rappelons que l’Ontarien est devenu le plus jeune capitaine de la riche histoire du Tricolore, plus tôt cet été, en plus d’entamer la première année de son imposant contrat de 7,875 M$ par saison. 

Si les plus craintifs anticipaient une pression accablante pour Suzuki, disons que l’ancien choix de premier tour, 13e au total des Golden Knights de Vegas en 2017 compose plutôt bien avec cette dernière.  

«Nick se démarque par son leadership, son professionnalisme et la façon dont il se prépare pour chaque match. Il mène sur la patinoire. Tout le monde arrive prêt aux parties, le crédit lui revient», a expliqué le vétéran défenseur québécois, David Savard à la suite d’une impressionnante victoire des Canadiens aux dépens des Penguins de Pittsburgh, samedi soir. 

«La présence de Suzuki se fait ressentir dans la chambre. Il parle plus que par le passé. Il s’est dégêné. Nick est plus impliqué auprès des jeunes. C’est beau de voir la chimie qui opère», a renchéri le gaillard.

Voyez les commentaires de David Savard dans la vidéo principale ci-dessus.

La brigade défensive surprend

L’escouade défensive de Martin St-Louis surprend. Bien qu’elle soit talentueuse, la brigade du CH est considérée d’inexpérimentée, étant principalement constituée de jeunes espoirs comme Kaiden Guhle, Arber Xhekaj, Jordan Harris et Johnathan Kovacevic. 

«On joue bien défensivement en tant que groupe. Les attaquants contribuent en se repliant et ça rend notre travail beaucoup plus facile», toujours selon Savard.

«Je suis fier de notre groupe. On prend beaucoup de fierté par notre façon de défendre.»

«L’ambiance est plaisante autour de l’équipe. Peu importe ce qu’il arrive, il faut garder une atmosphère légère.» 

Le marché montréalais

«On a beaucoup de plaisir. C’est toujours spécial de porter l’uniforme des Canadiens, surtout pour un Québécois. C’est le fun de voir l’attraction autour du club dans la ville et c’est plaisant pour les jeunes d’expérimenter ça», aux dires de l’arrière qui en est à une 13e saison dans le circuit Bettman.

Ne jamais baisser les bras

Les hommes de Martin St-Louis sont revenus trois fois de l'arrière face aux Pens pour finalement l'emporter 5-4 en prolongation. Le groupe n'a jamais baissé les bras dans un match disputé à haute intensité, comme vous pouvez le voir dans les faits saillants ci-dessous.

Penguins (4) c. Canadiens (5) - Prolongation - 12 novembre 2022 -

«Le CH a disputé son meilleur match de la saison», a martelé l’ancien entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard.

«Même s’il avait perdu ce match, le Canadien était la meilleure équipe sur la glace.»