LNH

Marc-André Fleury a blanchi presque tout le monde

Publié | Mis à jour

En enregistrant une victoire de 1 à 0 aux dépens du Kraken de Seattle vendredi soir, Marc-André ca blanchi une 28e équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), un record. Voyez les faits saillants dans la vidéo ci-dessus.

«Je n’étais pas au courant du record. Ça veut sans doute dire que je suis vieux, a expliqué le gardien du Wild du Minnesota en point de presse avec sa candeur habituelle. Je joue depuis longtemps.» 

Le Québécois de 37 ans a laissé derrière lui les Martin Brodeur, Ed Belfour, Dominik Hasek et Tomas Vokoun qui avaient tous obtenu des jeux blancs face à 27 formations.

Il ne manque ainsi que quatre équipes au tableau de chasse du gardien sorelois : les Blue Jackets de Columbus, les Blues de St. Louis, les Golden Knights de Vegas et le Wild. Disons que ce sera un peu plus difficile pour ce dernier club...

Avec 72 jeux blancs depuis le début de carrière, Fleury est seul au 12e rang de l’histoire de la LNH. Ses prochaines cibles seront Belfour et Tony Esposito, tous les deux à 76.

Pas d’attaque, pas de problème!

Le Wild n’a absolument rien donné au Kraken pour mettre un terme à sa série de cinq victoires. «Flower» a bloqué 28 lancers, mais ses coéquipiers se sont également jetés devant 22 rondelles.

«On dirait que lorsqu’on joue contre eux à la maison ou ici [au Climate Pledge Arena], c’est un peu ennuyant parce qu’il n’y a pas beaucoup d’action de chaque côté. Nous avons joué un peu défensivement et nous ne leur avons pas donné grand-chose. C’est bien, ça nous donne une chance de gagner tous les soirs en faisant ça», a mentionné Fleury.

Il y a un peu plus d’une semaine, c’est le Kraken qui avait blanchi le Wild par la marque de 4 à 0. Cette fois, le Minnesota a été en mesure de marquer. Mats Zuccarello a touché la cible en fin de première période, aidé de Kirill Kaprizov et Jon Merrill.

«Évidemment, [Fleury] a été très bon, mais je crois que tout le monde devant était en mission. Beaucoup de tirs bloqués, il a fait de bonnes choses. Certainement, quand nous sommes tombés en panne, il était là pour assurer le coup», a souligné l’entraîneur-chef Dean Evason.

Le Wild tentera de remporter un troisième match consécutif en accueillant les Sharks de San Jose, dimanche.

Wild vs Kraken 11 novembre 2022 -