Crédit : Pierre-Paul Poulin / JdeM

LNH

David Krejci veut retrouver ses mains

Publié | Mis à jour

L’attaquant David Krejci ne semble pas regretter sa décision de revenir chez les Bruins de Boston cette année et il se plaît déjà dans l’entourage de l’équipe, estimant avoir trouvé une belle chimie avec ses compagnons de trio au camp d’entraînement.

Effectivement, le vétéran ayant signé un contrat d’un an et de 1 million $ - sans les bonis de performance – a patiné aux côtés de David Pastrnak et de Taylor Hall, deux joueurs reconnus pour leurs qualités en offensive. Si la recette est la bonne et que l’équipe accumule les succès, il touchera bien davantage que son salaire de base en 2022-2023. À en juger par ses commentaires, le Tchèque est optimiste à plusieurs égards.

«C’est formidable, a-t-il qualifié au compte Twitter des Bruins quand il fut interrogé à propos de la coordination existant au sein de sa ligne d’attaque. C’est excellent d’être de retour. [...] Il y a tellement de nouveaux visages, le plan de match a changé un peu également. Voilà des trucs auxquels je suis habitué, mais j’ai maintenant hâte de disputer des matchs.»

L’occasion pourrait certes se présenter sous peu, le prochain duel hors-concours de la troupe de l’instructeur-chef Jim Montgomery étant prévu samedi contre les Flyers de Philadelphie.

«Évidemment, ça fait beaucoup de mois que je n’ai pas joué des rencontres de niveau compétitif. Il s’agit de reprendre la vitesse nécessaire, mais pour le reste, j’ai confiance de maîtriser la situation», a-t-il dit.

Les mains

Sauf que de manière plus précise, le joueur de 36 ans ayant disputé 51 parties dans son pays natal la saison passée devra compter sur son arsenal complet pour assurer une production suffisante aux yeux de l’organisation. Les préparatifs amorcés au début du camp la semaine dernière se déroulent rondement.

«Les jambes vont bien et pour être franc, je travaille encore sur mes mains pour les retrouver et effectuer de bonnes passes. Je vois mieux la glace, c’est supérieur à ce que j’ai aperçu dans les séances de patinage de l’été, a-t-il évalué. Une fois arrivé ici, j’ai constaté que ça allait plus rapidement. [...] Par contre, c’est pour cette raison qu’on organise des camps et j’espère prendre du rythme en jouant quelques rencontres avant les vrais matchs.»

Krejci pourrait s’avérer un élément crucial pour les Bruins, qui batailleront durement dans la section Atlantique avec des formations puissantes comme les Maple Leafs de Toronto et le Lightning de Tampa Bay, en plus de clubs améliorés comme les Sénateurs d’Ottawa. À sa dernière année à Boston, en 2020-2021, il a récolté 44 points en 51 sorties.