Crédit : AFP

MLB

La saison catastrophique des White Sox

La saison catastrophique des White Sox

François Paquet

Publié 26 septembre
Mis à jour 26 septembre

Avant même que la saison commence, j’avais fait ma prédiction pour la Série mondiale. Les Braves d’Atlanta seraient à nouveau champions de la classique d’automne en défaisant les White Sox de Chicago. Si la première partie de ma prédiction peut toujours s’avérer juste avec l’excellente saison des Braves, ce n’est pas le cas des White Sox qui ont été sorti de la course dans la dernière semaine et qui pourraient même terminer la saison sous la barre des ,500. 

Voici quelques raisons qui expliquent les déboires des bas blancs cette saison.

Un gérant dépassé

Le propriétaire des White Sox Jerry Reinsdorf, pensait faire un bon coup en 2021, en réussissant à convaincre Tony La Russa, membre du Temple de la renommée, de revenir comme gérant dans les majeurs. Après une première saison solide en 2021 avec une fiche de 93-69, les temps ont été plus difficiles en 2022, alors que La Russa et les Sox ont connu une année ponctuée de malchance et de contre-performance.

Maintenant âgé de 77 ans, La Russa a eu beaucoup de difficulté à s’adapter au baseball des années 2020 et semblait, très souvent, dépassé par les événements, que ce soit les changements de lanceurs, les stratégies à adopter, mais aussi la façon de diriger ses joueurs, qui ont souvent 40 à 50 ans de moins que le gérant. Ironiquement, lorsque La Russa a eu des pépins de santé au début du mois de septembre, les White Sox ont connu leurs meilleurs moments alors que l’instructeur sur le banc, Miguel Cairo, est devenu le gérant par intérim. Je ne sais pas si Cairo en a fait assez pour mériter le poste de gérant, mais une chose est certaine, La Russa ne sera pas de retour à son poste en 2023, même si le propriétaire est un bon ami à lui.

Des joueurs d’expériences qui déçoivent

Plusieurs joueurs importants ont connu des saisons difficiles, et ce, pour différentes raisons. Le receveur Yasmani Grandal a connu des ennuis en attaque en plus d’être blessé plus souvent qu’à son tour. L’ajout de Josh Harrison à l’avant-champ et d’A.J. Pollock, un voltigeur acquis des Dodgers pour Craig Kimbrel, n’a pas eu l’effet escompté.

Le lanceur droitier Lance Lynn a eu de la difficulté à rester en santé et a maintenu une moyenne supérieure à 4,00, lorsqu’il était en mesure de lancer. Et que dire de Lucas Giolito, qui malgré le fait qu’il n’a que 27 ans, devait être le meneur sur la butte en compagnie de Dylon Cease chez les lanceurs partants. Si Cease a épaté et devrait recevoir des votes pour le Cy-Young, c’est tout le contraire qui s’est passé pour Giolito, qui est en voie de connaître la pire saison de sa carrière avec une moyenne supérieure à 5,00. Le directeur général Ken Williams aurait probablement été plus agressif pour garder le vétéran gaucher Carlos Rodon, s’il avait pu voir les ennuis de Giolito dans sa boule de cristal.

Des blessures à des joueurs clés

Je sais, toutes les équipes ont des problèmes avec les blessures. Et habituellement, les meilleures d’entre elles vont trouver une façon de gagner quand même. Mais ce ne fût pas le cas des White Sox. Leur bougie en attaque, le joueur d’arrêt-court Tim Anderson, n’a disputé que 79 matchs en raison des blessures. Les Cubains Luis Robert et Yoan Moncada ont passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain, avec des résultats mitigés, surtout dans le cas de Moncada.

Même chose pour l’excellent voltigeur Eloy Jimenez, qui semble plus fragile qu’une poupée en porcelaine et qui n’aura joué qu’environ la moitié des matchs de son équipe. On a certainement vu une progression de jeunes joueurs comme Gavin Sheets et Andrew Vaughn, mais pas assez pour compenser aux problèmes de nos joueurs réguliers.

Reconstruction à revoir ?

Les White Sox vont donc rater les séries, même s’ils évoluent dans une des divisions les plus faibles du baseball majeur. Est-ce qu’il faut tout remettre en question ? Je ne pense pas. Quelques ajustements pourraient remettre les White Sox sur le bon chemin, à commencer par un nouveau gérant

Sur le terrain, les Sox doivent aller chercher un peu plus d’attaque et de puissance. Il est peut-être temps d’échanger quelques joueurs qui ont encore une certaine valeur. Jose Abreu est un bon exemple, lui qui a peut-être été le frappeur le plus régulier de l’équipe cette saison, mais qui soufflera 36 bougies cet hiver. Il pourrait rapporter quelques bons jeunes joueurs en plus de permettre à Andrew Vaughn de jouer régulièrement au premier coussin.

Il y aura certainement une réflexion à faire aussi sur certains joueurs qui sont blessés plus souvent qu’à leur tour. Avons-nous des joueurs fragiles ou sont-ils tout simplement malchanceux ?

Je ne pense pas que les Sox doivent tout changer. Un peu plus de puissance en attaque, un lanceur partant supplémentaire et un nouveau gérant pourraient permettre à cette équipe de participer aux séries en 2023. À condition de jouer du baseball plus inspiré et peut-être donner plus de congés à nos réguliers pour éviter qu’ils encombrent la liste des blessés, comme ils l’ont fait cette année.