Crédit : AFP

LNH

Les Sénateurs ne veulent rien promettre

Publié | Mis à jour

Même s’ils sont considérés comme l’une des équipes les plus améliorées de la Ligue nationale, les Sénateurs d’Ottawa ne veulent pas se mettre trop de pression sur les épaules en vue de la campagne.

Voilà ce qui est ressorti du discours des leaders du club mardi, lors du tournoi de golf de l’organisation. 

«Je ne pense pas que nous devons viser un nombre de points ou une certaine place au classement», a affirmé le capitaine Brady Tkachuk, dans une vidéo partagée sur le compte Twitter de son équipe.

«Il faut plutôt effectuer un autre pas de l’avant dans notre développement et selon désir de gagner. Nous n’allons pas nous mettre une pression supplémentaire sur les épaules en nommant des objectifs. Nous avons toutefois confiance en nos moyens.»

De son côté, le défenseur Thomas Chabot a parlé de la forte compétition au sein de la section Atlantique, où l’on retrouve notamment le Lightning de Tampa Bay, les Panthers de la Floride, les Maple Leafs de Toronto et les Bruins de Boston.

«Tous les gars dans notre vestiaire veulent participer aux éliminatoires et jouer des matchs qui ont de l’importance jusqu’à la fin de la saison. En même temps, nous savons qu’il ne sera pas facile d’être des séries dans notre section», a indiqué le Québécois.

«Il y a plusieurs équipes qui y participent, et ce, depuis plusieurs campagnes. Certains clubs de notre section se sont aussi améliorés pendant la saison morte. Ce ne sera pas facile et nous le savons.»

Déjà sur la tâche

Chabot a aussi révélé que tous les joueurs des «Sens» étaient à Ottawa depuis deux semaines et qu’ils avaient déjà commencé à s’exercer ensemble sur la patinoire.

«Tout le monde est ici pour patiner, s’entraîner et apprendre à se connaître, a-t-il dit. C’est quelque chose différent des autres années. Nous sommes tous très excités de commencer le camp d’entraînement.»

Claude Giroux, l’une des nouvelles acquisitions des Sénateurs, apprécie déjà ce qu’il voit de ses nouveaux coéquipiers.

«Nous avons déjà eu de très bons matchs sur la glace, a exprimé l’attaquant de 34 ans. Nous avons déjà eu de la bonne compétition, ce qui n’est pas tout le temps le cas pendant l’été. Les gars ont des choses à prouver et nous l’avons ressenti pendant les affrontements qu'on a déjà eus.»