JiC

«C’est le prochain Shea Weber»

Publié | Mis à jour

À quoi ressemblera la défense des Canadiens de Montréal au premier match de la saison? Si la question pourrait paraître prématurée, il n’en demeure pas moins qu’elle soulève les passions. 

C’était parmi les sujets incontournables au débat de Jean-Charles Lajoie avec Tony Marinaro lors du segment «Le Colisée», lundi, à la première automnale de l’émission JiC à TVA Sports.

L’animateur a déjà une idée faite de la brigade d’arrières qui entamera le calendrier régulier : «moi je pense qu’il y aura trois recrues des Canadiens en uniforme contre Toronto dans le top 6 en défense. On peut les nommer. Justin Barron, Jordan Harris et Kaiden Guhle.»

Du côté de Tony Marinaro, le nouveau collaborateur de TVA Sports fait valoir que le CH aura bientôt un Big Three. Bien entendu, il est question ici de gabarit et non de joueurs de la trempe des légendes des années 1970 Serge Savard, Guy Lapointe et Larry Robinson, qui furent surnommés ainsi.

«Moi je pense que le "Big Three" sera Guhle, Arber Xhekaj et Logan Mailloux. On parle de gros bonshommes. On parle de 6 pieds 3, 6 pieds 4 et 6 pieds 5. Je n’ai même pas parlé de Jayden Struble.»

Crédit photo : Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal / Agence QMI

Quelle place pour Mailloux?

Mailloux n’a pas participé au camp des recrues, lui qui se remet lentement d’une blessure à une épaule. Pour ceux qui auraient aimé le voir se mesurer aux autres espoirs du Tricolore, ce n’est que partie remise. Mais à quand? En fait, quel est le plan pour le produit des Knights de London, choix de premier tour du CH en 2021? 

Depuis cette sélection controversée, il a beaucoup été question de l’incident hors glace en Suède qui a créé une polémique et pour lequel le patineur de 6 pieds 3 pouces demeure en thérapie.

«J’aurais aimé qu’il soit en santé et qu’on puisse le voir dans ce camp, se désole Jean-Charles Lajoie. Il est temps qu’on recommence à parler de hockey seulement et je pense que Logan Mailloux peut avoir une carrière dans la Ligue nationale de hockey.»

Tony Marinaro a raconté ce qu’une personne à l’interne lui a soufflé à l’oreille dans les instants qui ont suivi la prononciation de son nom par l’ex-directeur général Marc Bergevin. Un intrigant comparatif à l’époque.

«Quand Mailloux a été repêché, j’étais en communication avec quelqu’un dans l’organisation des Canadiens qui était dans la chambre. J’ai dit "Mailloux? Vraiment?", puis il m’a dit "Tony, c’est le prochain Shea Weber".

«Il a tout un lancer frappé. Le gars a peut-être le meilleur lancer dans la Ligue nationale et il n’a pas joué un match encore!»

Ci-dessus, voyez l'intégrale du segment «Le Colisée» avec Jean-Charles Lajoie et Tony Marinaro.