Crédit : Eric Bolte-USA TODAY Sports

CF Montréal

Une version rafraîchissante du CF Montréal pour Richard Legendre

Publié | Mis à jour

En tant qu’ancien membre de la direction du CF Montréal, Richard Legendre ne peut que se réjouir des succès de l’équipe cette saison. Le projet mené de main de maître par Gabriel Gervais fait surtout un énorme contraste avec les dernières saisons marquées par la pandémie.

«Pour tout le monde, les dernières années ont été difficiles, mais notamment pour le CF Montréal, qui jouait des matchs locaux en Floride. C’était un nouveau concept auquel l’organisation a été forcée en raison de la pandémie», a avoué en riant l’ancien bras droit de Joey Saputo.

Montréal occupe la deuxième place du classement de l’Association de l’Est de la Major League Soccer (MLS) et s’est assuré de disputer un match éliminatoire à la maison. Avec trois rencontres à disputer, le Bleu-Blanc-Noir a déjà réussi la meilleure saison régulière de son histoire.

«C’était un peu inattendu. Si on avait dit ça aux gens au début de la saison, ils auraient dit : “Ah oui? Vous pensez vraiment que le CF va être où il est présentement?” a indiqué Legendre. L’équipe elle-même est consciente de ça.»

De la bonne «business»

L’homme de 69 ans est aussi heureux de voir que le CF Montréal fait aussi bien sans de grosses vedettes comme Marco Di Vaio, Ignacio Piatti ou Didier Drogba. Le talent local est mis de l’avant, et c’est bien pour le portefeuille de l’organisation.

«Je sens qu’il y a une chimie extraordinaire dans cette équipe-là, a-t-il mentionné. [...] L’entraîneur, c’est un gars qui a grandi ici. Il y a plusieurs éléments québécois, que ce soit Samuel Piette, les deux gardiens (James Pantemis et Sebastian Breza), Mathieu Choinière, le jeune [Ismaël] Koné qui se révèle...»

Pendant ses 11 ans avec l’équipe, avant sa retraite en novembre 2018, Legendre a contribué à l’essor sans pareil de l’Impact, marqué par l’arrivée en MLS. C’était tout de même plus difficile financièrement à son époque, ce qu’a avoué Saputo, mais le club semble de retour sur la bonne voie.

À fond dans le développement de joueurs au potentiel élevé, le CF Montréal a enfilé sa chemise de vendeur. Le milieu de terrain Djordje Mihailovic partira à la fin de l’année, mais en retour, la direction verra sa plus grande entrée d’argent depuis le début de l’aventure.

«On va avoir un petit pincement au cœur quand il va partir, mais c’est signe qu’on fait de bons choix, qu’on développe des joueurs. Le soccer, c’est cette sorte de “business”. Tu achètes et tu vends. Si tu es capable de continuer à bien performer sur le terrain tout en ayant une meilleure performance financière, c’est super important», a soutenu Legendre.

Produit intéressant

Le Stade Saputo, que le natif de Montmagny a contribué à construire en 2008, est souvent plein et l’ambiance est belle à voir. Legendre assiste à la plupart des matchs et il est heureux de voir les gradins pleins.

«Il n’y a pas meilleur marketing que la victoire, mais aussi l’effort et l’espoir. [...] Les gens ont senti, bien avant l’accumulation de victoires, l’effort, la volonté, l’engagement de tout le monde dans l’organisation et des joueurs. Les résultats, en plus, font que les gens retournent au stade.»

«C’est bien parti. On sent que Gabriel a amené une vision rafraîchissante», a affirmé Richard Legendre.