Crédit : courtoisie CF Montréal

CF Montréal

Cinq moments à retenir de la 30e semaine

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal est devenu la troisième équipe de la MLS à confirmer sa place en vue des éliminatoires, ce qui couronne la meilleure saison de l’histoire du club dans cette ligue, quatre matchs avant la fin de son calendrier régulier.

C’est tout un exploit pour la formation montréalaise qui, malgré l’humilité de son recrutement, a su faire primer la force de son collectif tout au long de la campagne. Wilfried Nancy mérite lui aussi un coup de chapeau, ainsi que le titre d’entraîneur de l’année.

L’ambiance était pourtant quelque peu morose au Stade Saputo, vendredi soir, lorsque le Crew a pris les devants 2-0. Rien n’allait, puis un carton rouge à Luis Diaz, suivi de quelques changements opportuns de Nancy, ont ouvert la porte au genre de remontée que Montréal a l’habitude de subir plutôt que de l’infliger à ses adversaires.

Mais 2022 n’est pas une saison comme les autres et il faisait bon voir Zachary Brault-Guillard, en perte de temps de jeu à la suite de l’arrivée d’Alistair Johnston, inscrire ce but égalisateur, qui avait des allures de but victorieux puisqu’il assurait la qualification de l’équipe.

Tant mieux pour «ZBG», donc, qui n’a jamais lésiné sur les efforts alors que d’autres auraient pu se mettre à bouder. C’est tout à son honneur :

Égalisation ZBG -

Sur ce, voici quatre autres moments à retenir des matchs des derniers jours dans la MLS :

C’est pratiquement cuit pour Toronto

L’arrivée en grande pompe des nouvelles stars italiennes du Toronto FC, Lorenzo Insigne et Federico Bernardeschi, au cours de l’été dernier, a mené plusieurs observateurs à croire que les «Reds» ontariens étaient capables de remonter au classement et de se glisser en éliminatoires en fin de calendrier, or il appert que les faiblesses trop importantes du reste de l’effectif empêcheront le club d’y arriver. Toronto a encaissé un deuxième revers de suite, samedi à Atlanta, et si le club n’est pas encore «mathématiquement» éliminé de la course, on n’est pas loin d’y être. Pour ceux qui s’en réjouissent, et ils sont nombreux au Québec, c’est le moment d’apprécier le «golazo» gagnant de Thiago Almada dans un match où son coéquipier Juan Purata (un défenseur) a également réussi un tour du chapeau :  

Almada et Purata enterrent Toronto -

Atlanta, de son côté, reste à peu près dans la course avec cette victoire, mais n’a plus droit à l’erreur non plus.

Le gâteau lève à Seattle

Il y a moins de deux semaines, les Sounders de Seattle traversaient une séquence de cinq matchs sans victoire et il était question de les voir rater les éliminatoires pour la première fois depuis leur entrée dans la MLS lors de la saison 2009.

Quelques jours plus tard, la bande à Nico Lodeiro a collé deux belles victoires et la voilà à quatre points d’une place en éliminatoires, avec quatre matchs à jouer et, visiblement, le vent dans le dos. Ils ont infligé une correction de 3-0 à Austin, samedi, une performance qui rappelait les Sounders des grands soirs. Alors non, rien n’est encore joué à Seattle : 

Une autre victoire pour Seattle -

Le LAFC se tire dans le pied à Dallas

Plombé par un carton rouge à Ryan Hollingshead tôt dans le match, le Los Angeles FC, toujours meneur dans l’Ouest, a subi un quatrième revers en cinq matchs, samedi à Dallas. Et ne fut pas particulièrement glorieux : après avoir pris les devants 1-0 et profité de nombreux beaux arrêts du Québécois Maxime Crépeau, Los Angeles s’est tiré dans le pied à la 78e minute lorsque Dallas a marqué en relançant le jeu rapidement alors que le défenseur Franco Escobar était occupé à invectiver l’arbitre. Trois minutes plus tard, Jesus Ferreira, qui venait de marquer, en a mis un autre et c’en était fait du LAFC, alors que Dallas se hissait au troisième rang du classement dans l’Ouest :

Le LAFC se tire dans le pied à Dallas -

Par ailleurs, Ferreira, qui n'a que 21 ans, en est maintenant à 18 buts cette saison, ce qui représente un record d'équipe. C'est tout un joueur.

Effondrement dans la Grosse Pomme

Le New York City FC, qui a fait la lutte au CF Montréal pour la deuxième place dans l’Est pendant une bonne partie de la saison, n’a récolté qu’une seule victoire à ses dix derniers matchs après le départ de son attaquant «Taty» Castellanos. Désormais quatrième au classement par la seule force de son bon début de saison, New York est allé perdre 2-0 à Charlotte, samedi. Ça regarde très mal pour la fin de la saison, mais le club pourrait se relancer avec une victoire en Campeones Cup contre Atlas, de la Liga MX, ce mercredi.

Charlotte FC vs New York City FC -

En bref :

L’Union de Philadelphie est, sans aucun doute, la meilleure équipe de la MLS à l’heure actuelle. La troupe de Jim Curtin, bien installée au sommet du classement dans l’Est, domine constamment son sujet et s’est offert un 5-1 contre Orlando, samedi :

Philadelphie gifle Orlando -

Pour une deuxième semaine de suite, un tir de pénalité raté par «Chicharito» Hernandez est venu priver le Galaxy de précieux points alors que l’équipe est au cœur de la lutte pour une place en éliminatoires dans l’Ouest. Les détails ici

Enfin, soulignons le triplé inscrit par le Brésilien Brenner alors que Cincinnati, qui fait décidément une belle saison, a démoli San Jose :

Le FC Cincinnati démolit les Earthquakes -