MLB

Les Jays creusent leur avance

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto ont rempli leur premier mandat face aux Orioles, lundi à Baltimore, en enlevant les honneurs des deux duels d’un programme double. Ils ont d’abord triomphé par la marque de 7 à 3, en après-midi, avant de leur refaire le coup en soirée, cette fois, grâce à un pointage de 8 à 4.

Ces gains placent la seule formation canadienne du baseball majeur à 4,5 rencontres de leurs rivaux du jour, eux qui tentent de ravir la dernière place parmi les équipes repêchées dans l’Américaine.

Ne menant que par un point à l’aube de la neuvième manche du premier match, les hommes de John Schneider ont voulu enlever de la pression des épaules du releveur Zach Pop - promu du niveau AAA quelques heures avant le duel -, qui était chargé de fermer les livres.

George Springer, Vladimir Guerrero fils et Bo Bichette ont ainsi chacun cogné un simple d’un point en dernière manche. Pop n’a ensuite permis à aucun coureur d’atteindre les sentiers pour mettre fin aux hostilités.

Kevin Gausman (11-9) était un homme en mission sur le monticule pendant six manches et deux tiers. Il a passé six frappeurs dans la mitaine et n’a permis que deux points mérités sur sept coups sûrs.

Mike Baumann (1-3) a quant à lui perdu son duel face à huit frappeurs en cinq manches, n’enregistrant que deux retraits sur des prises.

Springer a été la plus grande arme offensive des siens, frappant trois coups sûrs et produisant autant de points. Bichette et Lourdes Gurriel fils l’ont imité au chapitre des frappes en lieu sûr.

Anthony Santander a brillé dans la défaite pour les Orioles. Il a inscrit deux longues balles en solo pour porter son total de la saison à 27.

Le «Bo Show» 

Le deuxième duel a entièrement été l’affaire de Bo Bichette. Le joueur d’arrêt-court a réussi trois circuits et produit cinq points.

Bichette a amorcé sa soirée de travail en troisième manche. Il a alors souhaité la bienvenue au lanceur Nick Vespi, qui venait tout juste de remplacer Keegan Akin, en expulsant l’une de ses offrandes à l’extérieur des limites du terrain, alors que Jackie Bradley fils et George Springer étaient sur les sentiers.

Bichette est revenu à la charge en sixième, puis en septième manche, cognant cette fois des longues balles en solo.

Sur la butte, Jose Berrios (10-5) a aisément amassé sa dixième victoire de la campagne, lui qui a permis trois points, mais seulement deux mérités, sur huit coups sûrs et deux buts sur balles. Il a laissé sa place après six manches, lui qui a passé deux adversaires dans la mitaine durant ce temps.

Les Blue Jays et les Orioles poursuivront cette cruciale série de quatre matchs mardi.

BLUE JAYS VS ORIOLES 5 SEPTEMBRE 2 -