MLS

Gareth Bale et le rêve américain

Publié | Mis à jour

L’arrivée de Gareth Bale est-elle une bonne affaire pour la MLS?

Frédéric Lord et Patrice Bernier essaient de tracer les contours d’un éventuel succès du Gallois dans le circuit Garber dans le balado «XI MTL», en ligne depuis mercredi matin. Écoutez l'épisode de la semaine ici:

 

Selon l’ancien capitaine de l’Impact, le LAFC n’a pas fait son acquisition seulement «pour faire du bruit». Il est persuadé que Bale aura un impact avec sa nouvelle équipe. 

«Je m’attends à ce que Bale soit bon dans la MLS. Il a fait un choix sportif. Je crois que le LAFC peut lui apporter quelque chose dont il a besoin maintenant : une préparation pour la Coupe du monde en novembre. L’équipe a fait ça dans l’optique de gagner maintenant. Bale fait un pari sportif, comme Zlatan avant lui», a indiqué Bernier. 

«En étant en Californie, sa marque va prendre de la valeur, a-t-il poursuivi. Ce n’est pas seulement pour Apple et la MLS, c’est pour le LAFC, pour lui-même et pour gagner.»

Génial coup de marketing

Reste qu’il s’agit d’un coup de génie en matière de marketing. 

«Pour la ligue, ce n’est pas seulement un bon coup sportif, c’est aussi un bon coup de marketing. C’est une ligue qui a toujours besoin de notoriété, et Bale va parler de la MLS dans toutes les tribunes. En ce sens, Insigne est un autre bon coup.» 

Bien que ces deux récentes signatures viennent à l’encontre du virage jeunesse amorcé dans la MLS, le circuit Garber en sortira gagnant, assure Bernier. 

«Si on veut rivaliser avec les meilleures ligues au monde, ce qui est l’ambition de la MLS, il faut aller chercher les meilleurs joueurs au monde, et certains des meilleurs joueurs ont 32-33-34 ans.»

Comme Bernier l'a écrit dans sa dernière chronique, reste à voir comment Bale «cohabitera» avec Carlos Vela, l'autre vedette de l'équipe californienne. 

Par ailleurs, plus tard dans le podcast, les deux acolytes se prononcent aussi sur la voie à suivre pour le CF Montréal en l’absence de Djordje Mihailovic et vantent les qualités de Kamal Miller et d'Alistair Johnston.