CF Montréal

Perte de Mihailovic: le dilemme se poursuit

Perte de Mihailovic: le dilemme se poursuit

Patrice Bernier

Publié 28 juin
Mis à jour 28 juin

La victoire de samedi contre Charlotte a fait le plus grand bien au CF Montréal. 

L’équipe a ainsi pu grimper en troisième place au classement dans l’Association de l’Est et s’extirper de sa période de turbulences, après sa défaite de 1-0 contre Austin au retour de la pause internationale et sa correction de 4-0 assénée par le Toronto FC en demi-finale du Championnat canadien, mercredi dernier.  

Blanchie dans ces deux rencontres pour la première fois de la saison, l’attaque du Bleu-Blanc-Noir est finalement sortie de son mutisme.  

Contre Charlotte, on a assisté au retour des attaques rapides, comme c’était souvent le cas plus tôt dans la saison. Le CF Montréal a inscrit ses deux buts tôt à chaque mi-temps, confirmant ses départs rapides au Stade Saputo. Neuf des 16 buts marqués à domicile sont venus dans les 15 premières minutes des deux mi-temps. 

Dès la sixième minute, Romell Quioto a ouvert la marque sur une transmission axiale de Samuel Piette à Victor Wanyama pour une ouverture du jeu sur le flanc droit. Zachary Brault-Guillard a offert une belle passe en finesse. Sur le deuxième but, l’œuvre de Mathieu Choinière à la 47e minute, le Québécois a été servi par Quioto. Le numéro 30 montréalais a démontré sa vision de jeu et a su accélérer l'attaque pour débalancer la défense de Charlotte.

L'action de Choinière a d’ailleurs montré plus d’initiative et prise de vitesse sur le terrain de la part des hommes de couloir. Lassi Lappalainen a été très actif aussi dans ses prises de balle un contre un avant sa sortie. On les a vus plus fonceurs qu'auparavant, maintenant le temps d'avance, comparativement aux habitudes de ralentir pour passer à un coéquipier en retrait ou centrer à contre-temps.

La troupe de Wilfried Nancy a démontré de nouveau sa force de caractère. C’est devenu sa marque de commerce : le CF Montréal ne se s'apitoie pas trop longtemps sur son sort. Sa plus longue séquence, trois défaites en MLS, remonte au début de saison.  

Après avoir vu l’adversaire niveler le pointage 1-1, l’équipe n’a pas abandonné. Qui d'autre pour procurer l'avance sur cette fin de semaine de la Saint-Jean? Un petit gars de chez nous! Choinière, fraîchement embarqué pour tonifier la rencontre, a inscrit son deuxième but de la saison pour redonner les commandes aux siens, qui ont tenu leur bout jusqu’au sifflet final. 

Trois candidats pour remplacer Mihailovic 

La sécheresse offensive du CFMTL coïncidait avec l’absence de Djordje Mihailovic.  

Depuis qu’il s’est blessé, le 28 mai, trois joueurs ont vu le jour pour remplir les souliers de Mihailovic : Matko Miljevic, Ismaël Koné et Ahmed Hamdi.   

Ces trois joueurs ont des profils différents. Koné et Hamdi restent davantage des milieux axiaux relayeurs, tandis que Miljevic est plus un attaquant. 

Pour l’instant, Koné et Hamdi ne semblent pas encore tout à fait à leurs aises. Eux qui ont le jeu devant eux doivent opérer entre les lignes milieu/défense adverses, peinent toujours à orienter leur corps dans le bon sens du jeu, doivent prendre plus l'information pour réagir et donner plus de fluidité offensive au jeu. Ils sont cependant capables de ne pas perdre le ballon et jouer juste sans prendre trop d’initiatives ou de chances. 

Miljevic est différent de ces deux joueurs. C’est lui qui se rapproche le plus du penchant que Mihailovic offre. Capable d'accélérer le jeu et être plus vertical, il allie conduite, fixation et provocation balle aux pieds. Il offre donc une composante offensive intéressante. Toutefois, comme il prend plus de risques que Koné et Hamdi, il perd plus souvent le ballon par volonté de créer de l’attaque et s'avère à jouer par moment à contre-temps pour trouver d'autres solutions. 

On a varié l’utilisation des trois joueurs dans les derniers matchs. Jusqu’ici, personne n’a vraiment gagné sa place.  

Les trois n’ont pas réalisé encore leur pleine amplitude pour le poste. Est-ce en raison d'un manque de rythme causé par cette rotation qu’ils n’ont pas développé d’automatismes? 

Pour assurer leur poste, ils doivent savoir s’exprimer individuellement tout en respectant l’identité de jeu et le plan de match établi par Nancy, chose qui n'est pas toujours facile.

Pendant la série de huit matchs sans défaite, de la fin mars à la mi-mai, on changeait rarement la formation de départ. Huit voir neuf joueurs débutaient les rencontres régulièrement. Les blessures et contre-performances ont leur mot à dire dans les dernières semaines. Est-ce qu'un des trois gagnera en permanence au poste? 

Comment Bale et Vela cohabiteront-ils?  

Pour finir, parlons complémentarité et confiance. 

Maintenant que l’arrivée de Gareth Bale à Los Angeles est officielle, j’ai hâte de voir comment il va cohabiter avec Carlos Vela, lui qui vient de prolonger de 18 mois son séjour en Californie. Ce sont deux joueurs gauchers qui aiment avoir le ballon aux pieds et être créatifs. 

Il sera intéressant de voir les répercussions sur le LAFC, qui va très bien actuellement, lui qui gravite au sommet du classement de la MLS et sur le plan offensif aussi (meilleure attaque avec 32 buts). Steve Cherundolo aura des choix tactiques à faire pour maintenir cette chimie. Une exclusion style Mihailovic ou une addition comme Bale peut faire pencher la balance du moment.

Je suis curieux de voir comment Bale va s’adapter. Chose certaine, c’est bien pour la MLS d’accueillir un joueur de cette envergure. La ligue prend plus en notoriété sur la scène internationale, comme l'ont fait ses prédécesseurs David Beckham, Thierry Henry, Didier Drogba et Zlatan Ibrahimovic, notamment. Aura-t-il l'effet Drogba 2015 ou Zlatan 2018? Hâte de voir. 

Ce choix de Bale vient en lien à une préparation optimale à la Coupe du monde, une première pour le Pays de Galles, en novembre prochain. Ce passage en Amérique du Nord devrait lui permettre de prendre le rythme, la forme et sa confiance en vue du grand rendez-vous au Qatar, lui qui a disputé seulement sept matchs au total dans la saison 2021-22.