SPO-GPCM-UCI

Crédit : Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Cyclisme

Cyclisme sur route : test réussi pour James Piccoli

Publié | Mis à jour

James Piccoli (Israel – Premier Tech) avait amorcé le Critérium du Dauphiné enrhumé en essayant de voir s’il prendrait du mieux au fil des étapes. Huit jours plus tard, le Montréalais a passé le test. Au lendemain de sa 27e place dans une étape de haute montagne, le cycliste s’est classé 26e sur ce même type de terrain, dimanche, à la huitième et dernière étape.

Piccoli conclut le tour premier de sa formation, au 53e rang du classement général, à (+33 minutes 29 secondes du gagnant Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Il s’agit d’un bond de 26 places au classement de la veille pour le Québécois après cette journée de 139 kilomètres entre Saint-Alban-Leysse et Plateau de Salaison.

Fatigué et heureux, l’athlète s’est dit enjoué de sa première expérience à ce tour sur les routes françaises.

«Je peux être satisfait, car j’espérais bien faire cette fin de semaine et finalement, les jambes sont revenues. On en veut toujours un peu plus, mais ne suis pas loin et c’est bon pour le moral et les prochaines courses », a expliqué Piccoli, ajoutant qu’il avait bien récupéré de l’étape de samedi.

«Bien récupérer, c’est un autre bon signe de forme. Il m’en manquait un peu pour rester dans la dernière ascension avec les gars qui luttaient pour le classement général, mais ce sont de grands champions qui préparent le Tour de France. Je peux donc être satisfait de mon effort», a poursuivi celui qui a pu s’accrocher au groupe des favoris pendant les deux premiers kilomètres des 11,4 de l’ascension finale du Plateau de Solaison.

Plus tôt, le coureur de 30 ans s’était fait décrocher du peloton dans la descente du col de la Colombière, mais il a pu recoller le groupe qui a amorcé la montée ultime avec 1 minute de retard sur la tête de course. Le peloton mené par les Jumbo-Visma a fait la jonction à 6,5 km de la ligne. Un kilomètre plus tard, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) a fait exploser le groupe pour amener son coéquipier et maillot jaune Roglic dans sa roue. Ben O’Connor (AG2R-Citroen) n’a pu les recoller et est demeuré à vingtaine de secondes derrière.

Quelques minutes plus tard, Vingegaard et Roglic ont franchi l’arrivée main dans la main pour célébrer la victoire d’étape du premier et celle du tour du second.

Même si sa santé n’a pas été au rendez-vous durant toute la dernière semaine, Piccoli sent qu’il a monté un échelon, lui qui est passé chez les professionnels à la fin de la vingtaine.

«Là, en 2022, je me sens vraiment confortable dans les grosses courses World Tour où je peux aider mes coéquipiers ou essayer de prendre des échappées. Cette semaine, j’ai vu que j’étais dans la game et avec un peu plus de chance et de santé, je ne suis pas loin de jouer pour que ce soit intéressant. Je suis confiant», a-t-il conclu.

Antoine Duchesne et Hugo Houle positionnent leur leader au Tour de Suisse

De l’autre côté des Alpes, à la première étape du Tour de Suisse, Antoine Duchesne (Groupama – FDJ) et Hugo Houle (Israel – Premier Tech) ont eu le même rôle à jouer dans leur équipe respective, soit de bien positionner leur meneur au pied de la dernière montée du parcours de 178 kilomètres, départ et arrivée à Küsnacht.

Et les deux anciens colocataires ont fait le travail, car Stefan Küng (Groupama-FDJ) et Jakob Fuglsang (Israel – Premier Tech) ont respectivement fini septième et treizième dans le même temps que le gagnant, le Britannique Stephen Williams (Bahrain – Victorious).

«C’est une bonne première journée. Malgré la chaleur, les jambes étaient bonnes, mais j’ai eu chaud. Stefan Kung nous a dit qu’il se sentait bien, alors je l’ai bien placé au pied de la dernière bosse et ensuite, j’ai monté à mon rythme. Je suis bien content», a avancé Duchesne, 77e du jour (+6 minutes 22 secondes).

L’autre coureur protégé chez Groupama-FDJ, Thibaut Pinot, a rallié l’arrivée en 35e place avec 51 secondes de retard. Cela ne signifie pas pour autant que l’équipe misera tout sur Küng à compter de lundi.

«Je crois qu’on va rester concentrés sur les étapes et essayer de ne plus faire perdre de temps à Tibo pour le week-end qui s’annonce très dur», a jouté Duchesne.

Dans la formation de Houle, on s’est réjoui de voir Fuglsang se porter à l’attaque dans les cinq derniers kilomètres.

«Le focus est sur Jakob pour le classement général. Il a bien performé l’année dernière et normalement, à cette période-ci de l’année, il est en très bonne condition, donc il est notre objectif numéro un cette semaine», a rappelé l’athlète de Sainte-Perpétue, 39e (+1 minute 19 secondes) à franchir la ligne.

«De mon côté, ç’a bien été et j’étais là pour l’épauler jusqu’à la dernière montée. Je me suis fait décrocher, mais je suis satisfait de mon travail et de mes sensations sur ce début de Tour de Suisse. C’est un bon départ pour nous aujourd’hui et Jakob a montré qu’il était costaud dans le final.»

Le peloton demeure à Küsnacht pour s’élancer vers Aesch (198 kilomètres) lundi.

Tour ZLM

Olav Kooij (Jumbo-Visma) a complété son tour du chapeau à la cinquième et dernière étape du Tour ZLM, aux Pays-Bas. Le Néerlandais a remporté sa troisième victoire d’étape au sprint devant le Danois Alexander Salby (Riwal).

Il conclut le tour avec le maillot de meneur, celui du meilleur aux points et celui du meilleur jeune

Nickolas Zukowsky (Human Powered Health) est 82e (+7 minutes 40 secondes) du jour et conclut le tour au 50e rang (+10 minutes 1 seconde).