Crédit : MARTIN ALARIE / JAGENCE QMI

Hockey

Danick Martel enflamme Laval avec quatre buts

Publié | Mis à jour

 Le Rocket de Laval a fait plaisir à ses partisans en remportant le premier match de sa série de troisième tour face aux Americans de Rochester au compte de 6 à 1, dimanche, à la Place Bell.

Les amateurs de hockey s’étaient déplacés en grand nombre pour encourager le club-école du Canadien de Montréal dans la Ligue américaine de hockey. Les 10 043 spectateurs ont pu assister à toute une performance de leur compatriote Danick Martel.

Le Québécois de 27 ans a en effet inscrit quatre buts pour permettre aux siens de mettre la main sur le premier match dans cette série trois de cinq.

Propulsé par les prouesses individuelles de Martel, le Rocket a pris son envol avec trois filets en deuxième période, dont deux du héros du jour.

«Ça n’arrive pas souvent des performances comme celle-là, a dit Martel avec le sourire en conférence de presse. La rondelle me suivait pendant tout le match. J’ai eu des chances où j’ai essayé de remettre la rondelle à mes coéquipiers. Je ne voulais pas paraitre égoïste.»

«L’émotion était dans le tapis, a-t-il ajouté. C’était beau à voir. Nos partisans nous ont énormément supportés. C’était le fun et l’ambiance était incroyable.»

Un début un «peu lent»

Sans être dominés, les Lavallois ont vu les Americans être plus affamés au premier tiers. J.J. Peterka a d’ailleurs permis aux visiteurs d’être les premiers à s’inscrire à la marque, mais Martel a ramené tout le monde à la case départ en déviant un tir de Brandon Gignac derrière le gardien Aaron Dell.

Devant la cage du Rocket, Cayden Primeau a été très bon et s’est distingué en première période. L’homme masqué a repoussé 31 des 32 lancers de ses rivaux.

«C’était un match émotif, et ce, dès le début. En séries, tu te dois d’être prêt et tous les jeux comptent. Au début, j’ai l’impression que nous étions un peu lents», a analysé Primeau. Quand nous avons trouvé notre erre d’aller, nous étions inarrêtables.»

Les autres filets du Rocket ont été l’œuvre de Cédric Paquette et de Nate Schnarr. Le but du premier de ceux-ci a été orchestré par un magnifique jeu de Rafaël Harvey-Pinard, qui a bien fait mal paraître un rival avec une savante feinte en deuxième période.

Le Rocket tentera de doubler son avance contre les Americans lundi soir, dans un autre duel présenté à la Place Bell.

Riley Kidney s’amène à Laval

Avant le premier affrontement contre les Americans, l’espoir du Canadien Riley Kidney a paraphé un contrat d’essai professionnel avec le Rocket.

Kidney, qui a obtenu un contrat d’entrée de trois ans avec le Tricolore plus tôt au mois de mai, a vu sa saison prendre fin au deuxième tour éliminatoire avec le Titan d’Acadie-Bathurst. Son club de la Ligue de hockey junior majeur du Québec a été éliminé en trois parties par les Islanders de Charlottetown.

Kidney a totalisé deux buts et huit points en huit parties des séries. Il avait préalablement inscrit 30 buts et amassé 100 points en 66 rencontres de saison régulière.

Le Néo-Écossais de 19 ans a été repêché en deuxième ronde par le Canadien en 2021.