LNH

Une fin heureuse pour le jeune partisan du CH

Publié | Mis à jour

Le jeune partisan du Canadien de Montréal prénommé Hunter, qui s’est vu montrer la porte de sortie au Scotiabank Arena lors du match entre son équipe préférée et les Maple Leafs de Toronto, aura finalement une fin heureuse à son histoire.

L’organisation du Canadien a confirmé, lundi soir, que le garçon, son père et son frère ont tous été invités au Centre Bell pour un match du Tricolore. Ils se verront aussi offrir des chandails de Nick Suzuki autographiés par ce dernier. 

Il s’agit d’un prix de consolation particulièrement agréable, lui qui n’avait pas pu profiter de l’expérience, samedi à Toronto.

Accompagné de son père, Steven Beauparlant, il était descendu dans les premières rangées de l’amphithéâtre lors de la séance d’échauffement afin d’admirer ses joueurs préférés s’exécuter. Aux dires du paternel qui a pris la parole sur Twitter, son fils a tenté de saisir une rondelle lancée à son intention par l’attaquant Nick Suzuki; toutefois, il a été incapable de l’attraper et a même subi une blessure à la lèvre en essayant de la prendre. 

Conscient de la situation, l’attaquant du Tricolore s’est alors assuré que le jeune amateur ne reparte pas les mains vides, selon The Athletic. Suzuki lui a alors remis un bâton autographié. Cependant, un employé se serait dirigé vers le père et son fils pour les aviser qu’ils ne pouvaient demeurer dans l’aréna avec le bâton en main, celui-ci étant considéré une arme. Le duo a préféré quitter les lieux avec le fameux objet en sa possession.

Par ailleurs, Hunter pourrait recevoir d’autres récompenses puisque le directeur du service à la clientèle de Maple Leaf Sports & Entertainment, Mike Wendling, s’est manifesté sur Twitter pour demander au père de l’enfant de le contacter en privé. Aucun détail supplémentaire n’a toutefois été émis de ce côté.