Crédit : Photo courtoisie

Course Automobile

Victime d'un canular?

Publié | Mis à jour

Contrairement à ce qui avait été annoncé en janvier dernier, Raphaël Lessard ne participera pas à l’épreuve de la Série Xfinity qui sera disputée samedi au circuit de Richmond, dans l’État de la Virginie. 

• À lire aussi: Première au Circuit Gilles-Villeneuve

La liste des 42 engagés, dévoilée lundi, ne comporte ni le nom du pilote québécois, ni celle de l’équipe qui souhaitait le recruter pour quelques épreuves dans l’antichambre de la Coupe NASCAR en 2022.  

Cette écurie, SQR Development, a été récemment formée par un certain J.C. Stout, cet ex-pilote dont la fiche très modeste montre huit abandons en neuf départs en Série Xfinity, de 2008 à 2010. Son meilleur résultat est une... 37e place à Charlotte, en Caroline du Nord, le 23 mai 2009.  

«Je n’avais pas de ses nouvelles depuis un bon bout de temps, a indiqué Lessard, en entrevue téléphonique au Journal. Or, j’ai pris les devants en l’appelant samedi dernier, pour en avoir le cœur net.  

«C’est à ce moment qu’il m’a expliqué que, pour des raisons personnelles, il ne pouvait me faire courir», a raconté le pilote de Saint-Joseph-de-Beauce.  

Rien à perdre  

Plusieurs observateurs, dont l’auteur de ses lignes, ont douté du sérieux de cet étrange projet quand son annonce a été faite en début d’année.   

Force est d’admettre qu’on ne verra pas Lessard au volant d'une Toyota Supra samedi à Richmond. En fait, on le ne verra pas, tout court, cette saison dans la Série Xfinity. Du moins pas avec cette équipe dont les voitures, selon toute vraisemblance, ne sortiront jamais de l’atelier.  

«Je n’étais pas vraiment convaincu du sérieux de cette entreprise quand on m’a approché, a reconnu Lessard. Mais moi, je n’avais rien à perdre. Ce devait être un volant clé en mains et je n’avais aucune contribution financière à apporter.»  

Poisson d’avril  

Stout est ce même personnage qui nourrit l’ambition de se présenter au poste de gouverneur de l’État de New York dont il est originaire.  

Cet étrange individu s’est probablement servi de la notoriété de Lessard pour tenter de convaincre des commanditaires, mais ça n’a pas fonctionné comme plusieurs l’ont prétendu à l’origine.  

Lessard n’a rien à se reprocher dans ce dossier. Bon nombre de ses connaissances aux États-Unis lui avaient d’ailleurs recommandé de s’associer à cette aventure qui, en bout de ligne, prend les allures d’un... poisson d’avril.  

Au bout du fil, Lessard n’a pas semblé trop abattu quand il nous a confirmé la nouvelle.  

«Rien n’était coulé dans le béton, dit-il. Là, j’ai au moins l’heure juste.»  

Ce qui est toutefois certain, c’est qu’il participera à une première course en 2022, à la piste de Loudon, au New Hampshire, le 16 avril, pour le compte de la réputée écurie des frères Larue, dans la série de stock-car LMS.   

On le verra aussi courir dans ce même championnat sur les pistes de Vallée-Jonction et de Montmagny cet été au Québec.  

Pinty’s et terre battue  

L’horaire de Lessard cette année comporte aussi une participation aux épreuves présentées sur tracé ovale dans la série canadienne NASCAR Pinty’s et quelques présences également sur la terre battue.  

Dans ce dernier cas, on le verra à bord d’un bolide de l’écurie Élite Motorsports qui fera aussi courir François Bernier, l'un des ténors de la spécialité. 

Lessard a expliqué qu’il prendra part à un championnat de quatre courses (Granby, Drummond, Cornwall et Saint-Marcel) obligatoires qui permettront aux participants d’obtenir leur laissez-passer pour rouler au Grand Prix de Trois-Rivières en août prochain.   

Permis de classe 1  

En terminant notre conversation, Lessard a souligné qu’il allait passer un examen mardi pour obtenir son permis de classe 1, ce qui lui permettra de conduire seul un camion-remorque voué au transport de marchandises.  

«Actuellement, je peux prendre le volant, a-t-il relaté, mais je dois être accompagné d’un détenteur d’un tel permis.»  

Or, c’est son grand-père Jean-Paul, âgé de plus de 80 ans et figure bien connue en Beauce, qui prend place à ses côtés pendant ses randonnées!  

À VOIR AUSSI  

7 entraîneurs sans expérience qui ont récemment fait le saut dans les grandes ligues -