Crédit : AFP

F1

Kevin Magnussen effectue un retour chez Haas

Publié | Mis à jour

Après avoir mis fin au contrat du Russe Nikita Mazepin, l’écurie Haas s’est tournée mercredi vers un visage connu pour piloter sa deuxième voiture de Formule 1, le Danois Kevin Magnussen.

L’homme de 29 ans compte beaucoup d’expérience en F1, lui qui a fait ses débuts avec McLaren en 2014. Après un court passage chez Renault, Magnussen a coursé avec Haas de 2017 à 2020. Au terme de cette saison, l’équipe américaine n’avait pas renouvelé le contrat de «K-Mag» ni celui de son coéquipier à l’époque, le Français Romain Grosjean.

Celui qui devait faire ses débuts dans le championnat américain d’endurance épaulera plutôt le jeune Mick Schumacher en 2022. Haas s’était tournée vers la jeunesse l’année dernière, permettant à l’Allemand et à Mazepin de gagner en expérience avec une voiture peu compétitive.

Mazepin et son père Dmitry, qui est l’un des principaux actionnaires du commanditaire Uralkali, ont été laissés de côté en vertu de l’invasion russe en Ukraine, la semaine dernière.

Plusieurs s’attendaient à ce que Pietro Fittipaldi effectue un retour en F1 pour prendre le baquet vacant chez Haas, mais celui-ci demeurera le pilote de réserve de l’organisation.

«Kevin a été un élément clé de nos succès passés – notamment quand nous avons enregistré nos meilleurs résultats en Formule 1 en 2018. Il a continué de montrer l’an dernier qu’il était un pilote élite en ajoutant des victoires et des podiums à sa fiche», a mentionné le directeur d’écurie Günther Steiner au site web de la F1.

Magnussen s’est quant à lui dit très heureux d’avoir une nouvelle opportunité en F1. Il a d’ailleurs remercié les écuries Peugeot et Chip Ganassi de l’avoir rapidement libéré de ses engagements pour la prochaine année.

«J’étais évidemment très surpris, mais également excité de recevoir un appel d’Haas, a-t-il avoué. Je regardais dans une direction différente pour 2022, mais l’opportunité de revenir compétitionner en F1, et avec une équipe que je connais très bien, était tout simplement irrésistible.»