HKN-HKO-SPO-BUFFALO-SABRES-V-BOSTON-BRUINS

Crédit : AFP

LNH

Un ancien du CH à la croisée des chemins

Publié | Mis à jour

Mike Reilly est à la croisée des chemins. Ses prochaines performances à la gauche de Charlie McAvoy au sein de la première paire de défenseurs des Bruins de Boston dicteront possiblement son avenir dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’ancien arrière du Canadien de Montréal est reconnu pour son coup de patin et ses habiletés offensives, mais moins pour ses aptitudes défensives. Malgré tout, l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy, a décidé de lui laisser sa chance aux côtés du meilleur défenseur de son équipe.  

Les résultats demeurent toutefois tièdes, notamment au niveau des couvertures défensives. L’athlète de 28 ans laisse en effet parfois trop d’espace aux meilleurs attaquants adverses, qu’il doit affronter chaque match.

«Le défi sera d’affronter les premiers trios tous les soirs. Ce n’est pas une fois par semaine, c’est tous les soirs. C’est pour trois périodes chaque soir. C’est ce que nous lui rappelons», l'a d’ailleurs averti récemment Cassidy, selon le site The Athletic.

«Il doit réduire l’espace et utiliser ses pieds. Il patine bien. Il a parfois tendance à laisser le jeu venir à lui, ce qui est acceptable dans certaines circonstances. Mais d'autres fois, il doit se lever, combler l'écart [avec l’adversaire], briser les jeux plus tôt et compter sur l’appui des attaquants pour l’aider. C'est encore une partie de son jeu avec laquelle il doit se sentir à l'aise. Nous continuerons à le pousser dans cette direction. Il doit rivaliser plus fort dans cet aspect. Pour le reste, il fait du bon travail.»

Une transaction à venir?  

Les alternatives demeurent toutefois minces chez les Bruins. Matt Grzelcyk pourrait prendre cette place. Jack Ahcan et Derek Forbort sont les autres défenseurs évoluant à gauche dans l’équipe.

Le directeur général Don Sweeney pourrait donc tenter d’améliorer sa brigade défensive en vue des séries éliminatoires, auxquelles les Bruins devraient prendre part à moins d’une catastrophe.

Les prochains matchs seront donc fatidiques pour Reilly.