1238950227

Photo : Florence Brunelle célèbre sa victoire au 1000 m après avoir réussi une remontée spectaculaire qui lui a permis de coiffer la Coréenne Kim Gilli au fil d’arrivée. Crédit : Photo courtoisie, International Skating Union

Patinage

Florence Brunelle ajoute deux médailles d’or à sa collection

Publié | Mis à jour

Florence Brunelle a conclu les mondiaux juniors de patinage de vitesse, à Gdansk en Pologne, sur les chapeaux de roues.

• À lire aussi: Patinage de vitesse: Florence Brunelle remporte l’or au mondial junior en Pologne

Après sa victoire au 500 m, samedi, Brunelle a remporté l’or au 1000 m et au relais 3000 m, dimanche, alors que le rideau est tombé sur les mondiaux disputés en Pologne.

« Mon objectif de l’année était de remporter l’or au mondial sur une distance, mais c’est au-delà de mes attentes de gagner trois médailles d’or, a raconté l’Olympienne des Jeux de Pékin. Le niveau plus élevé en Coupe du monde et aux Jeux m’a rentré dedans et ces victoires font du bien. Ça rallume une petite flamme qui n’était pas éteinte, mais qui était moins forte. »

« Ça fait du bien d’être récompensée pour tout mon travail et je suis vraiment contente, poursuit la patineuse de 18 ans de Trois-Rivières. J’ai vécu des moments difficiles à ma première année en Coupe du monde, mais c’est correct et j’ai appris de cette expérience. »

Retour en force

Sur 1000 m, Brunelle a passé la course au dernier rang avant de revenir avec force dans les deux derniers tours, ce qui lui a permis de coiffer la Coréenne Kim Gilli au fil d’arrivée par 0,72 s.

« Ma stratégie était de courir à l’arrière et de préserver mon énergie, a-t-elle expliqué. Je savais que je n’allais pas gagner si je courais toute la course en avant. Un gros dépassement extérieur m’a donné la victoire. J’ai connu une course pratiquement parfaite. »

Fatigue

« Parce que j’avais atteint le sommet de ma forme aux Jeux olympiques, j’étais fatiguée en me présentant en Pologne et j’étais moins en confiance, poursuit Brunelle. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. En oubliant l’aspect physique, je savais que j’avais de bonnes qualités tactiques. J’ai couru de façon intelligente, j’ai gardé mon énergie pour les finales et je ne me suis pas posé trop de questions. »

Au relais 3000 m, le relais canadien a devancé les Pays-Bas et la Hongrie pour l’emporter. 

« On a disputé le relais de notre vie, a résumé Brunelle. Toutes les filles ont connu une bonne course. J’ai connu un bon départ, samedi, en gagnant le 500 m, mais c’est juste wow ! aujourd’hui [dimanche]. » 


Ann-Sophie Bachand, Anne-Clara Belley et Ayisha Miao Qi complétaient le relais.