Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens de Montréal

Dominique Ducharme n’est pas le responsable

Dominique Ducharme n’est pas le responsable

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 01 février
Mis à jour 01 février

J’ai beaucoup d’empathie pour Dominique Ducharme. Je trouve cela tellement injuste ce qui lui arrive en ce moment. C’est un véritable cauchemar.

Le capitaine Shea Weber ne reviendra pas. Dieu seul sait si le meilleur joueur, Carey Price, ainsi que Joel Edmundson joueront cette année. On lui a aussi enlevé Phillip Danault et Corey Perry.

Juste ça, ce sont des obstacles majeurs et importants.

De plus, les Canadiens sont l’équipe qui ont eu le plus de joueurs qui a raté des parties (plus de 360 jusqu’ici) en raison des blessures. En cours de route, Jake Allen, Tyler Toffoli, Brendan Gallagher, Josh Anderson, Christian Dvorak, David Savard, Mike Hoffman, Jonathan Drouin et Mathieu Perreault sont tombés au combat pour plusieurs rencontres.

Ainsi, Ducharme a dû utiliser 37 joueurs différents. Il a même dû faire appel à un joueur, Cameron Hillis, qui avait amorcé la saison avec les Lions de Trois-Rivières.

Et il ne faut pas oublier les 28 joueurs qui ont été absents en raison de la Covid-19. Souvenez-vous des matchs lors de la période des Fêtes.

À cela, vous ajoutez toute l’incertitude qui régnait autour de l’avenir de Marc Bergevin. C’était invivable.

Ce ne sont pas des excuses. Ce sont des réalités épouvantables avec lesquelles Ducharme doit vivre et composer.

SVP, soyez indulgents à l’endroit de Ducharme. Ou en bon Québécois : «Come on. Donnez-lui un break.»

Il est impossible de juger de façon rationnelle et honnête son travail. C’est injuste de le faire.

C’est comme si le travail d’un entrepreneur en construction était sévèrement jugé alors qu’il n’a pas de scies, pas de marteaux, pas de niveaux, pas de clous, pas de camions, pas de vis et pas de pinces pour construire une maison résidentielle.

Qu’est-ce que vous voulez qu’il fasse de plus? Ducharme essaie simplement de survivre une journée à la fois. Il est laissé à lui-même.

Je suis convaincu que des entraîneurs d’expérience comme Jon Cooper, Barry Trotz, Gerard Gallant ou Bruce Cassidy ne pourraient faire mieux.

Ducharme a gagné la Coupe Memorial, la médaille d’or au Championnat du monde et il a atteint la finale de la Coupe Stanley. Il est d’ailleurs le seul de l’histoire à avoir réalisé cet exploit dans l’histoire du hockey !!!

Ce n’est pas un imbécile. Il doit faire quelque chose de bien pour avoir obtenu toutes ces réalisations. Non ?

Est-il l'homme de Kent Hughes?

Je suis convaincu que Dominique Ducharme va compléter la saison. Ce serait d’ailleurs grotesque qu’il porte le fardeau de la preuve en étant congédier d’ici la fin de la campagne. Selon moi, il n’est nullement responsable de cette saison catastrophique.

Le nouveau DG, Kent Hughes, profitera des prochains mois pour évaluer le travail de Ducharme. Il est normal et logique que Hughes veuille se donner du temps pour déterminer s’il voit ou constate qu’il y a une synergie entre lui et Ducharme pour la suite des choses la saison prochaine. N’importe quel nouveau directeur général veut se donner cette option.

Je demeure convaincu que Ducharme est le style d’entraîneur que recherche Ken Hughes. Depuis le début de sa carrière comme entraîneur, Ducharme a toujours axé ses stratégies en fonction de la vitesse et c’est exactement ce que veut Hughes.

Créer constamment des 2 contre 1 autant offensivement que défensivement, relancer rapidement l’attaque et exécuter des jeux à grande vitesse font partie du cœur de la philosophie de Ducharme.

Partout où il est passé, Ducharme n’a jamais menotté ses meilleurs éléments offensifs. Au contraire, il a toujours voulu les laisser s’exprimer.

Si Hughes lui donne des joueurs à son image et à son goût, je suis persuadé que Ducharme peut permettre aux Canadiens de gagner.

Hughes a aussi dit qu’il aimait les entraîneurs qui sont de bons communicateurs. Contrairement à ce que plusieurs affirment et pensent, Ducharme est un bon communicateur.

Il est en constante communication avec ses joueurs et son personnel. Il n’y a pas de zones grises avec lui. Tous les joueurs savent à quoi s’en tenir autant dans les bons moments que dans les moins bons. Pour Ducharme, la communication se passe loin des caméras.

Mais évidemment, Ducharme n’est pas le plus charismatique devant les journalistes ce qui en agacent plusieurs. Mais pas moi. Je juge que son message est toujours clair, précis et élaboré lorsqu’il répond aux questions.

En résumé, si Ducharme pouvait compter sur ses meilleurs joueurs, s’il n’avait pas de blessés et s’il y avait une philosophie d’équipe basée sur la vitesse, il pourrait obtenir des résultats qui plairaient aux amateurs.

Je souhaite que Dominique Ducharme soit de retour l’an prochain.