Crédit : Photo AFP

Stéphane Auger

Ce n’est pas parce que c’est le numéro 11!

Ce n’est pas parce que c’est le numéro 11!

Stéphane Auger

Publié 29 décembre 2021
Mis à jour 29 décembre 2021

L’attaquant des Canadiens Brendan Gallagher marque la majorité de ses buts lorsqu’il est près des gardiens. Il teste les limites de l’obstruction sur les gardiens. C’est sa façon de jouer et c’est ce qui a fait son succès depuis ses débuts dans la LNH. 

Hier soir, il s’est vu refuser un but parce qu’il a causé de l’obstruction sur le gardien du Lightning, Maxime Lagacé. Bien qu’il soit surveillé de près par Boris Katchouk, Gallagher, voyant qu’il n’avait plus de chance de toucher la rondelle, pousse la jambière du gardien du Lightning avec son bâton. L’arbitre n’a jamais hésité et a refusé le but.    

Dominique Ducharme a décidé de contester la décision des arbitres. La révision a été rapide et la décision de refuser le but a été maintenue. Les Canadiens se sont vu décerner une pénalité mineure. Cette décision aurait pu être coûteuse. 

J’en conviens, certaines révisions peuvent être serrées, mais dans ce cas-ci, il n’y avait aucune ambiguïté, c’était une décision facile. Il faudrait arrêter de jouer à la victime et laisser les faits, et non les émotions, dicter les contestations! 

La COVID-19 : compliquée pour les officiels    

La LNH a fait une pause à Noël et a reporté plusieurs matchs en raison de multiples éclosions dans les équipes. Cette pause était aussi nécessaire pour les officiels. Presque la moitié des officiels ont été frappés par le virus. Mais que se passerait-il s’il n’y a pas assez d’officiels pour arbitrer un match? Il y a un règlement qui stipule que des joueurs pourraient prendre la place des officiels. 

« Rule 31.11: if, through misadventure or sickness, the Referees and Linesmen appointed are prevented from appearing, the League will make every attempt to find suitable replacement officials, otherwise, the Managers or Coaches of the two Clubs shall agree on Referee(s) and Linesman(men). If they are unable to agree, they shall appoint a player from each side who shall act as Referee and Linesman; the player of the home Club acting as Referee and the player of the visiting Club as Linesman. 

If the regularly appointed officials appear during the progress of the game, they shall at once replace the temporary officials. » 

(Si, par malchance ou en raison d’une maladie, les arbitres et les juges de ligne désignés ne peuvent se présenter au match, la Ligue fera son possible afin de trouver des remplaçants convenables, sinon, les directeurs généraux et entraîneurs des deux équipes devront s’entendre pour nommer des officiels. S’ils en sont incapables, ils pourront nommer un joueur de chaque équipe qui servira d’officiel. Le joueur du club à domicile sera l’arbitre et celui du club visiteur sera juge de ligne.

Si les arbitres nommés au préalable peuvent se présenter en cours de match, ils remplaceront les arbitres temporaires.

Il est très peu probable que cela se produise. Ce que l’on risque de voir, c’est un système à trois officiels. La LNH a 35 arbitres et 34 juges de lignes à temps complet et dix arbitres et six juges de lignes sous contrat dans la Ligue américaine, ce qui devrait permettre à la ligue de couvrir les matchs. 

La vie dans les valises n’est pas facile en temps normal et l’est encore moins en pleine pandémie. Les aéroports, taxis et différents hôtels chaque jour augmentent les risques de contracter la COVID-19 et la ramener à la maison. 

Plusieurs officiels ayant effectué des tests positifs ont dû s’isoler à l’hôtel à Noël afin d’éviter de contaminer leur famille. 

On va se souhaiter un retour à la normale le plus rapidement possible. 

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter une année 2022 remplie de santé!