Canadiens de Montréal

Ducharme fait une mise à jour sur Price

Publié | Mis à jour

En pause depuis près de 10 jours, les Canadiens de Montréal se sont entraînés à Brossard, lundi matin.

L'entraîneur-chef Dominique Ducharme a pris la parole peu après la conclusion de la séance et en a profité pour donner des mises à jour sur plusieurs dossiers, dont le statut de Carey Price, ainsi que les six membres du CH à se soumettre au protocole de la COVID-19.

Ci-dessus, voyez les points de presse de Dominique Ducharme, David Savard et Brendan Gallagher.

Voici les propos du pilote du Tricolore, peu avant le départ prévu de l'équipe pour Tampa.

Nouvelles infections et contaminations     

«Ça vient de l’extérieur. Si ç’avait été dans notre vestiaire, entre les joueurs, probablement qu’ils nous auraient fermés et nous auraient demandé de rester à la maison. C’est de cas de contaminations à l’extérieur de l’aréna.»

La saison se poursuivra-t-elle comme prévu?     

«Je n’ai pas cette information. Je ne suis pas sûr qu’ils ont mis un chiffre fixe. On s’adapte d’heure en heure. On verra ce qui va arriver dans les prochaines heures ou des prochains jours.»

«Ça pourrait arriver. C’est certain que la situation est différente si on est sur la route aux États-Unis et qu’il y a des cas. On verra ce qui arrivera.»

«En espérant que le monde reste en santé. Je crois que l’organisation et la LNH sont en constante communication et qu’ils regardent la situation de près.»

Contexte et concentration     

«Il faut bloquer tout ça. On aura 20 joueurs en uniforme demain et il faut trouver des façons de demeurer le plus compétitif possible et essayer de gagner.»

Le statut de Carey Price     

«Il continue ses traitements. Il devait rencontrer son médecin à New York, lorsqu'on devait s'y rendre, mais la situation a changé (la semaine dernière). Peut-être qu’il ne serait pas venu en raison des éclosions dans l’équipe, mais c’est ce qui était prévu. Il aura une rencontre avec son médecin virtuellement. On va évaluer la situation au jour le jour.»

«On avait dit que c’était difficile de mettre une date de retour précise, qu’il y avait des étapes à passer et mesurer combien de temps ça va prendre. Il a certainement un bout à faire. Il faut l’avis du médecin et il travaille avec les thérapeutes. Ça suit son cours.»

Moral des troupes     

«On sait que c’est une mauvaise période pour tout le monde, partout. On espère qu’on ne sera pas encabané trop longtemps et qu’on peut reprendre un semblant de normalité.» 

«Ce n’est pas juste nous. C’est partout. C’était la première journée (lundi) et ça faisait longtemps qu’on a sauté sur la glace. Les joueurs étaient heureux de se voir.» 

«Tout le monde est conscient de ce qui se passe. On va voir au jour le jour.»

Encore plus le Rocket... de Montréal     

«Ces joueurs-là (rappels et l'escouade de réserve) étaient avec nous au camp. Jean-François Houle travaille avec eux. Il y a une certaine continuité entre les deux équipes. Il ne faut pas que ce soit un trop grand ajustement pour eux quand ils partent de Laval pour s’en venir à Montréal.»