Crédit : Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Patrice Bernier

CF Montréal: connaître son attaquant

CF Montréal: connaître son attaquant

Patrice Bernier

Publié 28 octobre 2021
Mis à jour 28 octobre 2021

Les derniers matchs du CF Montréal ont exposé au grand jour une facette inquiétante de son jeu. En effet, on a pu entrevoir un manque de verticalité et de vitesse du onze montréalais, qui ne semble pas aussi frais ni menaçant qu’auparavant.

Et la verticalité, ce n’est pas seulement jouer long, c’est également briser les lignes de défense et forcer l’adversaire à reculer. De plus, parfois, c’est la profondeur et ce sont des courses dans le dos de la défense.  

On a pu le voir contre le Toronto FC, qui a mis des bâtons dans les roues en jouant les troubles-fête avec le même vilain, Jozy Altidore, qui a 13 buts en 22 rencontres contre Montréal. On l’a vu aussi en première demie du match contre Orlando et tout récemment, en Championnat canadien, même si la formation comptait sept nouveaux visages.

Le point pris contre Toronto n’est pas mauvais. Mais les choses bougent. D.C. United a gagné, Atlanta continue d’avancer. Mais c’est tout de même très prenable pour le CF Montréal avec trois matchs à jouer, dont deux à domicile.

Possession  

Le CF Montréal est l’une des meilleures équipes de la MLS au niveau de la possession depuis le début de la saison. De plus, le milieu de terrain Djordje Mihailovic est au deuxième rang dans la ligue pour les passes décisives.

Mais lorsque Mihailovic ne brille pas de tous ses feux, quelles sont les options restantes? Oui, Joaquin Torres est capable de briser les lignes de défense, mais n’est pas efficace pour marquer ou faire marquer. Il faudrait mieux utiliser la largeur du terrain avec suffisamment de vitesse pour pouvoir centrer et permettre aux joueurs d’avant d’attaquer la surface. Exactement comme ce qui s’est passé contre l’Union de Philadelphie avec le centre de Mustafa Kizza vers Sunusi Ibrahim, ce qui avait eu pour effet de créer l’égalité.

Ibrahim, l’attaquant  

Parlant d’Ibrahim, il prend sa place comme attaquant en l’absence de Mason Toye et Romell Quioto. Il démontre beaucoup de progression et, surtout, ses buts sont le résultat direct de centres.

Ibrahim a marqué à quatre reprises. Son premier, contre les Red Bulls alors qu’il a redirigé de la tête un centre de Mihailovic. Son deuxième, contre Orlando à la suite d’une redirection d’un coup de pied de coin. Son troisième, contre Philadelphie, on le connaît celui-là. Et tout récemment contre Toronto à la suite d’un centre de Zachary Brault-Guillard.

Avec Bjorn Johnsen qui est à la peine, Ibrahim est l’option numéro 1 en attaque.

Mais connait-on notre nouvel attaquant? Si Ibrahim marque à la suite de centres, le CF Montréal est à la traîne dans cette catégorie, étant avant-dernier dans la MLS, avec une moyenne de 14 centres par rencontre et un taux de réussite de 3,5 % (25e dans la ligue).

Toutefois, la troupe de Wilfried Nancy ne doit pas changer de philosophie de jeu, mais plutôt apporter des options régulièrement sur les côtés. Il ne faut pas perdre de vue que les rivaux du CF Montréal commencent à savoir comment l’arrêter ou du moins appliquer la pression à la bonne place.

L’équipe de l’heure  

Le CF Montréal affrontera à son prochain match les Red Bulls de New York, samedi prochain. Et avec une seule défaite à ses neuf derniers matchs – et six victoires – les Red Bulls seront des adversaires coriaces, même si, récemment, ils n’ont pas affronté de très grosses pointures. À leurs sept derniers duels, ils n’ont accordé que trois buts et pointent que tant que troisième meilleure défensive de la MLS.

Les Red Bulls ne sont pas si menaçants offensivement, mais s’ils sont capables de mettre une muraille devant le CF Montréal, ça pourrait être compliqué. Surtout si Mihailovic est dans un mauvais jour. Il faudra ainsi avoir une option 2 et une option 3 pour avoir plus de variété dans le tier offensif.

Dernière ligne droite  

Si le CF Montréal peut s’accrocher face aux Red Bulls, ce serait idéal, considérant que les deux derniers matchs sont à domicile. Pour ne pas être acculé au mur, une victoire serait plus que souhaitable, même si un match nul n’était pas catastrophique.

Et l’équipe montréalaise devra être très vigilante sur les coups de pied arrêtés, car les Red Bulls, c’est connu, ils sont une équipe astucieuse dans cette facette du jeu.