Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

CH: le plaisir retrouvé

CH: le plaisir retrouvé

Jean-Charles Lajoie

Publié 26 octobre 2021
Mis à jour 26 octobre 2021

Une salle comble... ou presque. Samedi, le plus beau soir de la semaine pour regarder le Canadien. Les Red Wings en visite. Le Detroit fringant de cinq points en quatre matchs au moment de débarquer à Montréal.

Un départ hasardeux. Tout croche en fait, air connu. Dylan Larkin qui ouvre la marque. Encore un but concédé avec un homme en moins par Montréal. La foi ébranlée des cinq premiers échecs en autant de sorties. La manette de TéVé devait être à portée du pouce de plusieurs partisans. D’autant plus qu’à TVA Sports 2, le CF Montréal au cœur de la lutte aux séries livrait bataille au Toronto FC, son meilleur ennemi.  

J’ai résisté. Je voulais voir si la fierté allait (enfin) reprendre ses assises chez le Canadien. Les points positifs de la défaite de jeudi face aux Hurricanes et sur lesquels coach Ducharme souhaitait voir ses hommes construire allaient-ils rapporter quelques dividendes ?

Drouin en confiance

Dans la 15e minute en première période, Jonathan Drouin a été brillant. Il a tenu le disque, ce qu’il faut en périphérie, attendant le bon moment pour soulever une passe parfaite à destination du bâton de Ben Chiarot. La passe d’un gars qui a retrouvé toute sa confiance, le but d’un autre qui se faisait pardonner sa pénalité hâtive et coûteuse du début de rencontre.

Le reste fut l’affaire de Montréal. Mike Hoffman avec son premier dans son nouveau chandail. Qui plus est avec un homme en plus, quel bonus. Christian Dvorak qui imite Hoffman en début de deuxième, dans son cas à égalité numérique. Et Mathieu Perreault qui enfile trois fois plutôt qu’une, concrétisant un rêve de ti-cul en étant le héros du Canadien dans un building survolté... la fièvre du samedi soir !

Un grand Soulagement

Maxim Lapierre et Yanic Perreault ont été les derniers Québécois à enfiler l’aiguille trois fois dans le chandail tricolore. C’était lors de matchs disputés à l’étranger. Vincent Damphousse en 1998 fut le dernier à réussir l’exploit ici à Montréal. Ce défoulement aux allures de grand soulagement était beau. Faisait du bien de voir les chapeaux et casquettes se retirer spontanément pour autre chose que l’hymne national.

Quand même particulier. Mathieu Perreault avait été laissé de côté mardi, lors de la défaite face aux Sharks. Il était revenu se farcir un moins deux jeudi contre « KK » et les Canes. Mais samedi, il a été brillant. Il avait ses jambes de 27 ans. Il avait surtout cette hargne nécessaire à démontrer son utilité.

Dominique Ducharme avait raison avant la rencontre, lorsqu’il affirmait qu’il sentait que ça s’en venait. La victoire décisive aurait quand même été possible, n’eussent été des largesses du partant Thomas Greiss devant la cage des Red Wings. Le Canadien était en mission du samedi soir. Une mission réussie avec les égards. Une première victoire en 2021-22 et une dose de confiance avant la conquête de l’ouest, qui commence ce soir, à Seattle. Mais surtout, une fusion parfaitement réconfortante des joueurs et du public. Le plaisir retrouvé.