Canadiens de Montréal

Le CH doutait d’Hendrix Lapierre

Publié | Mis à jour

Hendrix Lapierre a connu un début de carrière du tonnerre, mercredi soir, en marquant un but à son tout premier match dans la LNH

Plusieurs partisans des Canadiens de Montréal espéraient en 2020 que l’équipe repêche le prometteur attaquant des Saguenéens de Chicoutimi. L’équipe a cependant opté pour le défenseur Kaiden Guhle au 16e rang, soit six échelons avant la sélection de Lapierre par les Capitals de Washington.      

Lapierre n’était même pas le premier Québécois sur la liste du Tricolore à cause des craintes liées à son dossier médical, a soutenu Jean-Charles Lajoie dans son éditorial du jour à l’émission JiC, jeudi, sur les ondes de TVA Sports. À voir dans la vidéo ci-dessus.

«Trevor Timmins et Marc Bergevin lui ont préféré Kaiden Guhle. Guhle est un excellent joueur de hockey, je l’adore, il va avoir une brillante carrière dans la LNH. Est-ce que le Canadien a tenté d’obtenir un deuxième choix en première ronde pour réclamer Lapierre? La réponse à cette question précise est cavalièrement non. 

«Est-ce que le Canadien a tenté d’avoir un deuxième choix en première ronde pour obtenir un autre joueur? La réponse est oui, a assuré JiC. Mavrik Bourque était le joueur visé. Ça veut dire que le dossier médical de Lapierre a inquiété les décideurs du Canadien. Pourtant, il avait été démontré à l’époque que ses problèmes de commotion cérébrale étaient ni plus ni moins identiques à ceux rencontrés par Sidney Crosby il y a quelques années.» 

Bourque, lui, a finalement trouvé preneur au 30e rang par les Stars de Dallas. 

L’émule potentiel de Patrice Bergeron    

L’animateur fonde de grands espoirs en Lapierre, qu’il compare même à Patrice Bergeron.

«Lapierre est un kid exceptionnel. Je vous l’ai vanté sans relâche très souvent. J’ai même avancé qu’il était l’émule potentiel de Patrice Bergeron et un dauphin idéal pour Philip Danault à Montréal. Je le crois encore plus depuis hier soir, a-t-il affirmé. 

«Ce qui lui arrive maintenant est pleinement mérité. Je pense sincèrement sans me tromper que ce n’est qu’un début. Lapierre, il est pour vrai. Je l’ai souvent dit et crié.» Voyez son premier but ici:

BUT LAPIERRE 3-0 -

D’ailleurs, à l’image de Bergeron, Lapierre a pris tout le temps nécessaire pour se remettre complètement. 

«Il a pris tout le temps voulu avant de revenir de sa dernière commotion cérébrale. C’est un peu ce qu’avait fait Patrice Bergeron, a rappelé JiC. Vous vous rappelez, on pensait qu’il était mort quand il a chuté violemment. Ç’a été très long avant que Bergeron revienne au jeu. Quand il est revenu, il n’avait plus aucune séquelle.»