Crédit : AFP

NFL

Une problématique persistante dans la NFL

Publié | Mis à jour

Le scandale du partage des courriels haineux qui ont mené à la démission du désormais ex-entraîneur-chef des Raiders de Las Vegas Jon Gruden est emblématique d’un problème profondément ancré aux États-Unis.

Avant qu’une myriade de ses échanges de courriels ne soit lue, analysée et partagée par le quotidien New York Times, Gruden s’était fait questionner sur ses commentaires racistes émis électroniquement à l’endroit du directeur de l’Association des joueurs de la NFL, DeMaurice Smith, en parlant de ses «grosses lèvres».

Pour se défendre, Gruden avait mentionné qu’il ne possédait pas «une once de racisme en lui».

Pourtant, la suite est connue. Une enquête parallèle a établi qu’il avait échangé de nombreux courriels à caractère misogyne, homophobe, transphobe et raciste avec certains de ses homologues et collègues dans la NFL sur une durée de sept ans, entre autres lorsqu’il était commentateur des soirées du lundi au réseau ESPN.

Smith, lui, a livré un discours senti sur les enjeux auxquels fait face la NFL depuis pratiquement toujours à l’endroit des Noirs, qui représentent environ 70 % de la ligue.

«Le courriel de Jon Gruden – et certaines des réactions qui en ont découlé – confirment que la lutte contre le racisme, les tropes racistes et l’intolérance n’est pas terminée, a martelé Smith, selon ce qu’a rapporté le quotidien Las Vegas Review-Journal, lundi. Cela n’est pas tant à propos d’un courriel qu’en lien avec une croyance très répandue que les personnes qui me ressemblent peuvent être moins bien traitées. Le courriel a aussi révélé que ceux ayant le pouvoir d’émettre leur opinion sur les grandes plateformes sont insidieux et hypocrites. Comme s’il y avait un besoin de protéger le football avant les valeurs de l’égalité, de l’inclusion et du respect.»

Insatisfaction

Cela fait plusieurs années que les joueurs utilisent plusieurs méthodes pour faire savoir leur mécontentement à la NFL. Plusieurs joueurs qui se sont agenouillés en signe de protestation durant les hymnes nationaux peuvent en témoigner.

«Les personnes au pouvoir de notre entreprise doivent comprendre que le football en soi doit devenir meilleur et non présenter des excuses pour maintenir le statu quo», a poursuivi Smith.

L’ancienne vedette de la NFL et auteur du livre «Things That Make White People Uncomfortable», Michael Bennett, a décrit la situation dans le sport comme une «entreprise ségrégative et non intégrative». Il mentionne que des hommes riches - des Blancs - sont propriétaires d’équipes constituées d’une main d’œuvre issue de plusieurs milieux ethniques.