FBN-SPO-LAS-VEGAS-RAIDERS-V-PITTSBURGH-STEELERS

Crédit : AFP

NFL

Jon Gruden démissionne dans la disgrâce

Publié | Mis à jour

L’entraineur-chef des Raiders de Las Vegas Jon Gruden a démissionné à la suite d’un partage de courriels compromettants, lundi.

Des échanges de courriels entre l’homme de 58 ans et certains acteurs du monde du football ont été dévoilés en raison d’une enquête de la NFL par rapport aux inconduites en milieu de travail. Dans ceux-ci, on peut lire des commentaires racistes, homophobes, transphobes et misogynes écrits à l’époque où Gruden était analyste au réseau ESPN, notamment pour les matchs du lundi soir. 

«J’ai renoncé à mon poste d’entraîneur-chef des Raiders de Las Vegas. J’aime les Raiders et je ne veux pas être une distraction. Merci à tous mes joueurs, entraîneurs, membres du personnel et aux partisans des Raiders. Je suis désolé, je n’ai jamais voulu blesser personne», a écrit Gruden, dans un communiqué obtenu par ESPN.

Selon certains de ces courriels analysés par le quotidien «New York Times», Gruden a dénoncé l’émergence de femmes dans l’arbitrage au sein du sport. Il s’est aussi insurgé sur le fait que des joueurs homosexuels aient été repêchés et qu’on tolère les joueurs qui protestent en s’agenouillant durant les hymnes nationaux avant les affrontements. Il a aussi mentionné qu’Eric Reid, un joueur qui a posé ce geste, devrait être renvoyé.

Une grande partie de ces courriels ont été envoyés à Bruce Allen, l’ancien président de l’équipe de football de Washington. Dans certains de ceux-ci, il traite le commissionnaire de la NFL Roger Goodell de «faggot» et de «clueless anti football pussy» et prétend qu’il n’aurait pas dû mettre de pression sur Jeff Fisher, l’ancien entraineur des Rams de Los Angeles, afin qu’il repêche des joueurs «queers». Il faisait alors référence à Michael Sam, un athlète homosexuel repêché en 2014.

À plusieurs occasions à travers environ sept ans, jusqu’en 2018, Gruden a fait référence à Goodell, des journalistes et plusieurs de ses homologues en utilisant des termes dérogatoires, homophobes et irrespectueux.

Lorsque récemment questionné par rapport à un courriel raciste écrit en 2011 par rapport au chef de l’union des joueurs par le «New York Times», Gruden a mentionné qu’il ne possédait pas «une seule goutte de racisme» en lui.

Gruden a également critiqué des mesures mises en place dans le but de réduire le taux de commotions cérébrales chez les joueurs.

L’investigation lancée par la NFL s’intéressait aux inconduites du milieu de travail dénoncées par plusieurs membres de l’organisation Washington. Allen a été licencié de cette équipe en 2019 et Goodell a demandé à ses enquêteurs de fouiller à travers quelque 650 000 courriels. La ligue a ensuite partagé ceux concernant Gruden à l’organisation de Las Vegas.

L’entraîneur était à la barre des Raiders depuis 2018. Il s’agissait de son deuxième passage avec l’équipe, lui qui l’a également dirigée de 1998 à 2001.

Cette saison, la formation de Las Vegas a maintenu un dossier de 3-2 après cinq semaines d’activités. Elle renouera avec l’action dimanche prochain, alors qu’elle sera de passage à Denver pour y affronter les Broncos.