Canadiens de Montréal

«Je n’étais pas plus motivé malgré son arrivée»

Publié | Mis à jour

Il n’y avait rien d’extraordinaire dans ce match. Le mot préparatoire prenait tout son sens. Parmi les éléments les plus enlevants, il y a eu deux classiques musicaux en troisième période pendant des pauses publicitaires : La danse à Saint-Dilon de Gilles Vigneault et Bohemian Rhapsody de Queen.

Mais ce n’est pas ce que Dominique Ducharme et Marc Bergevin retiendront de cette victoire de 2 à 1 contre les Sénateurs d’Ottawa, samedi, au Centre Bell (voyez les faits saillants dans la vidéo ci-dessus)

Avant le match, le CH a acquis un autre gardien en réclamant Samuel Montembeault, des Panthers de la Floride. Montembeault, 24 ans, représentera une autre option pour seconder Jake Allen advenant une absence de Carey Price en début de saison en raison de sa blessure à un genou.

La même motivation 

Pour Cayden Primeau, l’arrivée d’un autre homme masqué ne symbolisait pas nécessairement une bonne nouvelle. Chancelant à son premier match préparatoire contre les Maple Leafs à Toronto, l’Américain de 22 ans a répondu d’une belle façon en bloquant 19 des 20 tirs des Sénateurs. 

Sans devoir être spectaculaire, le choix de 7e tour en 2017 a offert une sortie à la hauteur de son talent et de son potentiel. Il n’y pouvait rien sur le but du surdoué Tim Stützle en première période.

«Je n’étais pas plus motivé malgré son arrivée (Montembeault), a répliqué Primeau. Je ne contrôle pas les décisions de l’équipe. Quand j’obtiens une chance de jouer, je dois offrir mon meilleur rendement possible. Je n’ai pas besoin d’une motivation supplémentaire. Je trouve ça excitant de voir qu’il y aura une autre personne pour nous pousser au sein de l’organisation.»

De la profondeur 

Pour Dominique Ducharme, l’ajout de Montembeault s’inscrit dans un geste de prudence.

«On a toujours aimé Samuel, a noté Ducharme. Il a un beau potentiel et il ajoute de la profondeur à l’organisation. On va voir comment ça va se dérouler. Avec la blessure de Carey, c’est toujours bon d’avoir plus d’options.»

Après une saison écourtée en raison de la pandémie, Primeau gagnera également à obtenir plus de départs avec le Rocket de Laval plutôt que de servir d’adjoint à Allen en attendant le retour de Price.

Pour revenir à ce match où l’action se faisait rare, Brendan Gallagher et Nick Suzuki ont marqué les deux buts des gagnants.

Ce qu’on a remarqué: 

Perreault au centre

Avant le début du camp, Dominique Ducharme avait dit qu’il envisageait d’utiliser Mathieu Perreault à l’aile, mais qu’il restait une option pour jouer au centre. 

Avec la blessure de Cédric Paquette et Ryan Poehling qui déçoit, l’ancien des Jets a déjà obtenu une audition au centre. Il n’a pas manqué son test, mais il n’avait pas les ailiers pour se mettre en valeur.

Belzile efficace

À l’image de Poehling, Belzile était l’unique attaquant à jouer un deuxième match d’affilée. Le Québécois s’est encore une fois bien débrouillé. 

Il n’a rien d’un ailier flamboyant, mais il est tenace en fond de territoire et il lit bien le jeu. Il joue bien son rôle au sein d’un trio défensif.

Romanov en contrôle

Alexander Romanov a rapidement oublié son premier match contre les Maple Leafs à Toronto. 

Le Russe de 21 ans a rebondi avec une solide prestation aux côtés de Jeff Petry. Il a bien relancé le jeu, il était plus alerte et il a réalisé une grosse mise en échec contre Ridly Greig.

Un invité

Arber Xhekaj avait décroché une simple invitation au camp des recrues. Le défenseur de 20 ans a maintenant joué deux matchs préparatoires. Pour un joueur qui n’a jamais été repêché, il a gagné des points. 

Un gros défenseur avec un sens du jeu robuste. En théorie, il devrait retourner comme joueur de 20 ans avec les Rangers de Kitchener.