HKN-SPO-OTTAWA-SENATORS-V-CALGARY-FLAMES

Crédit : AFP

LNH

Les Flames défendent leur manque d’action

Publié | Mis à jour

Après une saison très décevante s’étant conclue par une exclusion des séries éliminatoires, les Flames de Calgary auraient pu en principe se montrer beaucoup plus actifs cet été, mais ils se sont contentés d’embaucher des joueurs de profondeur, ce qui laisse certains partisans et journalistes perplexes.

Beaucoup s’attendaient à des transformations majeures dans la formation, surtout que les Sean Monahan, Matthew Tkachuk et Johnny Gaudreau ont éprouvé des ennuis en 2020-2021. Aussi le directeur général Brad Treliving était prêt à bouger, sauf qu’il n’a visiblement obtenu la compensation recherchée et devra miser sur le noyau en place. Il a certes acquis un gagnant de la dernière coupe Stanley en Blake Coleman, mais il a perdu le capitaine Mark Giordano au repêchage d’expansion du Kraken de Seattle.

• À lire aussi: Pour les Oilers, il est l’heure de gagner

• À lire aussi: LNH: cinq joueurs autonomes de 30 ans et moins

«Je sais que tout le monde hurle pour des changements et nous en avons parlé. Cependant, nous pouvons uniquement effectuer ce qui est disponible pour nous, a affirmé le DG au réseau Sportsnet cette semaine. Je ne peux pas cligner des yeux et faire apparaître les choses. Il vous faut un partenaire pour transiger. Dans ce milieu, personne n’a jamais fini; on veut toujours trouver des façons de s’améliorer. Par contre, cela doit être sensé.»

«Pour nous, ce n’est pas logique de donner un joueur en recevant 50 sous pour un dollar, a-t-il enchaîné. Dire "allez chercher ce gars-là", c’est bien. Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas d’un pool de hockey. L’idée de dire qu’il est possible de prendre un joueur dans l’arbre du hockey... ça ne se passe pas ainsi.»

Faire confiance aux éléments en place

Calgary devra s’en remettre au personnel qu’il a sous la main pour essayer de renouer avec les séries. Ayant évolué sous les ordres de l’actuel entraîneur-chef Darryl Sutter lorsqu’il dirigeait les Kings de Los Angeles, les vétérans Trevor Lewis et Brad Richardson arriveront en renfort et pourraient jouer au sein du quatrième trio. Tout comme Coleman, ils ont déjà soulevé la coupe.

Également, l’attaquant Tyler Pitlick et les défenseurs Erik Gudbranson Nikita Zadorov voudront impressionner leur nouvel employeur. Cela suffira-t-il?

«Nous avons obtenu des joueurs qui correspondent à l’identité que nous voulons donner à cette équipe, a souligné Treliving. On souhaite constituer une formation limitant les occasions de marquer contre elle et qui sera difficile à affronter. On veut être bien structuré défensivement et se concentrer sur les détails.»

«Tous les gars que nous avons acquis élèvent leur jeu d’un cran et je crois qu’ils cadreront bien avec la façon de travailler de l’entraîneur», a poursuivi le DG.