Crédit : Photo AFP

LNH

Ça se complique dans le dossier Kirill Kaprizov

Publié | Mis à jour

Tandis que le camp d’entraînement du Wild du Minnesota s’amorcera dans une dizaine de jours, le directeur général Bill Guerin n’a toujours pas réussi à s’entendre avec l’attaquant vedette Kirill Kaprizov.

Selon le site sportif The Athletic, l’équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) et les représentants du patineur russe n’ont pas négocié depuis plus d’une semaine.

À ce rythme, il y a de fortes chances que le récipiendaire du trophée Calder ne soit pas avec ses coéquipiers quand ils se présenteront pour la première journée du camp, le 23 septembre.

En effet, même si le Wild et Kaprizov s’entendaient dans les prochaines secondes, plusieurs facteurs pourraient empêcher le hockeyeur d’être de la rentrée de son équipe.

«Il y aura quelques obstacles», a d’ailleurs déclaré le DG à The Athletic, lundi soir.

Toujours en Russie, Kaprizov devra obtenir un visa de travail pour les États-Unis et être testé pour la COVID-19. Une fois rentré au pays de l’Oncle Sam, il devra se soumettre à une quarantaine d’un minimum de sept jours.

Pas de terrain d’entente

Qu’à cela ne tienne, il faudrait que le Wild et Kaprizov s’entendent avant de se soucier davantage de tout cela.

Toujours selon The Athletic, le Wild aurait offert à l’ailier une proposition de contrat qui lui rapporterait environ 9 millions $ annuellement. Une information que n’a pas souhaité confirmer Guerin.

«Je dirai ceci : nous sommes à un point où nous pensons que nous avons fait une offre extrêmement juste, a toutefois dit le DG du Wild. À quelle distance sommes-nous? Pas très loin, mais ce sont parfois des choses qui prennent du temps. C’est comme ça que je vois les choses. Vous pourriez demander à Paul [Theofanous, l’agent de Kaprizov] ou à Kirill et ils pourraient dire quelque chose de très différent.»

«Nous avons fait une offre très juste et c’est là que nous en sommes», a ajouté Guerin.

À sa première saison dans la LNH, Kaprizov a été le meilleur pointeur du Wild, lui qui a amassé 27 buts et 24 mentions d’aide pour 51 points. Il est présentement joueur autonome avec compensation.

«C’est un joueur très important pour notre formation et je lui ai dit à de nombreuses reprises», a affirmé Guerin, en ajoutant qu’il n’avait pas l’intention de céder à la panique.

«Comme je l’ai dit plusieurs fois, dans ma tête, c’est tout à fait normal. Je sais qu’il y a probablement une certaine frustration chez nos partisans, mais cela n’a vraiment pas besoin d’être dans mon esprit. Nous allons essayer de régler tout cela et nous espérons qu’il sera bientôt au Minnesota.»