Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Alouettes de Montréal

Khari Jones déclaré positif à la COVID-19

Publié | Mis à jour

L'entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Khari Jones, a été déclaré positif à la COVID-19 et devra s'isoler du reste de l'équipe pour au moins 10 jours, a annoncé l'organisation de la Ligue canadienne de football (LCF) mardi.

L’homme de 50 ans n’éprouve aucun symptôme et est en isolement dans son domicile de la métropole québécoise.  

«Ce fut un choc d’entendre que j’ai contracté la COVID-19. Danny [Maciocia, le directeur général des Alouettes] m’a appelé pour me dire que j’avais obtenu un résultat positif», a raconté Jones.

Cet appel s’est fait dimanche soir, après que Jones eut côtoyé les autres entraîneurs et certains joueurs à l’entraînement du jour. Heureusement pour les Moineaux, personne d’autre n’a contracté le virus.

«Tout le monde a été testé à plusieurs reprises et tous les résultats étaient négatifs, a indiqué le pilote doublement vacciné. C’était notre plus grande peur. Je ne voulais pas que quelqu’un soit malade ou mette la tenue de notre prochain match en danger.»

Par ailleurs, Jones ne sait pas où il a pu contracter la COVID-19, lui qui est retourné en Colombie-Britannique pour voir sa famille et qui a fait un arrêt à Toronto pour visiter l’une de ses filles.

Absent samedi  

Peu importe ce qui se passera dans les prochains jours avec l’état de santé de Jones, il est sûr et certain qu’il ne sera pas sur les lignes de côté avec les siens, samedi, lorsque les Lions de la Colombie-Britannique seront de passage au Stade Percival-Molson.

C’est l’adjoint de l’instructeur-chef et responsable des demis, André Bolduc, qui assumera les fonctions de pilote pour ce duel.

«C’est un super entraîneur et c’est quelqu’un en qui j’ai confiance», a dit Jones à propos de Bolduc. Il a les bons instincts, fait ce qu’il doit effectuer et porte une bonne attention aux détails. Il sera super!»

Jones a aussi remercié son complice d’avoir mis en place une série de mesures pour lui permettre de continuer à faire son boulot, malgré le fait qu’il soit pris entre les quatre murs de son logement.

«Dès que cette mésaventure s’est amorcée, nous sommes entrés en communication. Il a tout installé pour que je puisse parler avec les joueurs et les entraîneurs virtuellement. Les choses que je ne serais pas en mesure de réaliser d’ici, il va les faire et je n’ai aucune inquiétude par rapport à cela.»

Actif de chez lui?  

En des circonstances normales, Jones commande les jeux offensifs pendant les affrontements des «Als».

«Cela se fera un peu par comité», a indiqué l’ancien quart-arrière de la LCF, lorsque questionné sur celui qui jouera ce rôle face aux Lions.

«Autant Mike [Michael Lionello, l’assistant en attaque] qu’André prendront les rênes à ce chapitre. Je vais aussi avoir un grand rôle dans l’établissement de notre plan de match.»

Questionné sur la possibilité d’être impliqué dans les décisions sur le terrain de son domicile pendant le match, Jones ne savait pas si la technologie le permettrait, mais semblait excité par cette possibilité.

«Nous allons voir! Si la ligue nous dit qu’il y a une possibilité de procéder ainsi, nous pourrions le faire.»

«Si je peux faire ça, j’adorerais. Je pourrais faire des appels de jeux de mon divan. Je serais toutefois debout et je sauterais partout dans mon salon», a-t-il ajouté en riant.