Crédit : Photo Martin Chevalier

Football universitaire RSEQ

«Trop d’erreurs» pour les Carabins

Publié | Mis à jour

La défaite de 31 à 28 subie par les Carabins de l’Université de Montréal contre les Stingers de Concordia a certainement pris par surprise le monde du football universitaire, vendredi soir, au CEPSUM.

«Concordia est une équipe très athlétique, a toutefois fait remarquer l’entraîneur-chef des Carabins Marco Iadeluca, au terme de la rencontre, tel que cité dans un communiqué de l’équipe. Il faut leur donner, ils ont joué un excellent match.»

«De notre côté, on a fait de bons jeux, mais les trois unités ont également fait trop d’erreurs», a ajouté Iadeluca, faisant allusion à l'attaque, à la défensive et aux unités spéciales.

Tel que souligné, le dernier revers des Carabins face à leurs rivaux de Concordia remontait au 22 octobre 2010, une défaite également survenue au pied du mont Royal. Le résultat de vendredi vient donc jurer avec la domination de deux équipes, soit le Rouge et Or de l’Université Laval et les Carabins, au cours de la dernière décennie.

Chez les Stingers, le quart-arrière Olivier Roy s’est notamment démarqué avec 27 passes réussies sur 35 tentatives, pour 323 verges de gains. Il a d’ailleurs envoyé quatre relais pour un touché. Le receveur de passes Jeremy Murphy a pour sa part complété la rencontre avec neuf réceptions et 95 verges, obtenant au passage deux majeurs.

Les Carabins ne sont peut-être pas au bout de leurs peines puisqu’ils devront se mesurer au Rouge et Or de l’Université Laval, à Québec, samedi prochain.

Avec une fiche identique de 1-1, Montréal, Concordia et McGill partagent provisoirement le deuxième rang du classement du football universitaire québécois tandis que le Rouge et Or vient en première position.