Football universitaire RSEQ

Mathieu Lecompte en veut plus pour son Vert et Or

Publié | Mis à jour

Le Vert et Or de Sherbrooke souhaitait faire un pas de géant avec la saison 2021, ce n’est pourtant pas le début de saison espéré par la formation de l’Estrie. L’équipe s’est bien battue dans ses deux premières rencontres, mais il demeure difficile de ne pas tenir compte du résultat final avec deux défaites en autant de matchs.

L’entraîneur-chef Mathieu Lecompte ne cherchait aucune excuse pour expliquer le rendement de sa troupe.

«On avait véritablement le match entre nos mains face à McGill et l’indiscipline a coûté très cher. On a eu plus de 200 verges sur les retours de bottés en plus d’avoir un retour bon pour un touché annulé par une punition.»

Le constat de l’instructeur était limpide suite à cette deuxième rencontre.

«Le plus décevant c’est que nous avons répété les mêmes erreurs que dans le premier match face à Montréal. Dans une conférence comme le RSEQ avec d’excellentes organisations, ça ne pardonne pas. Il faut se regarder dans le miroir», précise Lecompte, qui ouvre la porte à du changement de personnel si les athlètes sur le terrain s’entêtent à ne pas appliquer les correctifs.

Optimiste

Le dirigeant des Verts n’est aucunement abattu et il voit également plusieurs aspects positifs de ce début de saison.

«Je pense que nous avons des jeunes qui se donnent à chaque match et qui se battent jusqu’à la fin. Ils sont très enthousiastes et ils doivent simplement mieux gérer leurs émotions. C’est une belle équipe et je suis honoré d’entraîner ces athlètes. Nous avons également été physiques, et ce facteur va rester. C’est notre identité.»

Même si le Vert et Or veut améliorer sa formation, il n’en demeure pas moins que la commande sera lourde pour la visite du Rouge et Or samedi. Sherbrooke n’a jamais battu la formation de Québec dans toute son histoire.

«C’est une bonne organisation et on respecte beaucoup le Rouge et Or. Il y a bien quelques balles courbes au niveau stratégique, mais ça ressemble à ce qu’ils ont toujours fait. C’est simplement normal d’appliquer la même recette quand tu connais autant de succès.»

Pas de pression

Même si le pilote en est à sa cinquième année et qu’il n’a jamais dépassé plus de deux victoires en saison régulière, Mathieu Lecompte garde la tête froide et avoue ne ressentir aucune pression pour gagner à tout prix.

«C’est encore très tôt dans la saison et il reste beaucoup de football. On va se concentrer sur nos fondamentaux afin de bien finir nos jeux. On regardera le tableau indicateur après avoir appliqué cette recette pendant 60 minutes. Il faut simplement continuer d’avancer.»