Crédit : PHOTO COURTOISIE / JAMES HAJJAR

Football universitaire RSEQ

Carabins: le joueur qu’on n’attendait plus

Publié | Mis à jour

Lors de leur premier match de la saison 2021, c’est un certain Michael Brodrique qui a été le meilleur joueur défensif des Carabins de l’Université de Montréal.

Le moins que l’on puisse dire c’est que cela a de quoi surprendre, considérant que le secondeur n’a pratiquement pas joué pendant ses deux premières saisons dans les rangs universitaires.

Face au Vert & Or de l’Université Sherbrooke, Brodrique a réalisé six plaqués en solo. Il a aussi mis la main sur le quart-arrière adverse à trois reprises derrière la ligne d’engagement.

«Je dois avouer que le dimanche matin, quand je me suis réveillé, je me suis demandé si c’était un rêve», a plaisanté l’athlète de 23 ans lorsque joint au bout du fil.

«Je n’ai pas connu un parcours facile, mais je redeviens un peu le petit gars qui est tombé en amour avec le football. C’est gratifiant de renouer avec le succès.»

Un revenant

Avant de faire le saut dans le circuit universitaire, Brodrique était une cible de choix pour les recruteurs. Le natif de Sainte-Marthe-sur-le-Lac était dominant avec les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville.

Sa première saison avec les Carabins en 2018 a toutefois été bousillée par les blessures et il n’a pas été en mesure ensuite de faire sa place dans la formation partante des Bleus. Il faut toutefois préciser que l’ancien entraîneur-chef Danny Maciocia avait transformé Brodrique en joueur de ligne défensive. Mécontent de cela, l’athlète de 23 ans a exigé de renouer avec la position de secondeur en 2021.

«Dès ma première année, c’était dans les plans de Danny de me faire jouer sur la ligne défensive. Quand Denis [Touchette, le coordonnateur en défensive] est entré en poste cette année, je lui ai fermement dit je voulais absolument redevenir un secondeur et seulement ça.»

«Je voyais sur la vidéo que je n’étais pas à l’aise contrairement aux autres joueurs de la ligne défensive, a ajouté Brodrique. Mon temps de jeu n’a pas aidé également à me faire aimer cette position. Je suis tellement plus heureux où je joue présentement.»

Athlète intelligent

Ce n’est cependant pas tous les entraîneurs qui auraient accueilli favorablement cette demande, mais Touchette a vu le potentiel de Brodrique.

«L’équipe prime toujours. Mais bon, si un jeune homme a le potentiel pour évoluer à cette position, je n’ai pas de problème avec ça», a-t-il dit, lorsque questionné sur la demande de son joueur.

«C’était un gars qui a très bien fait au collège. Je l’ai découvert en arrivant ici, j’ai vu ce qu’il pouvait me donner et il n’y avait pas vraiment d’enjeux à ce niveau-là. Il est capable de faire le boulot comme secondeur», a poursuivi celui qui effectue un retour chez les Carabins cette saison.

Touchette a aussi pris le temps de vanter l’intelligence footballistique de Brodrique, en affirmant que c’était cette composante qui lui a permis d’obtenir autant de succès contre le Vert & Or.

«Michael respecte vraiment le plan de match et il exécute bien ce qu’on lui demande. De plus, c’est un gars qui comprend bien les offensives adverses. Il se place aux bons endroits. Sa compréhension du jeu, mélangé à son physique imposant, lui a permis de très bien faire contre Sherbrooke.»

Brodrique aura l'occasion de revivre le plaisir de dominer sur un terrain de football vendredi soir, alors que les Carabins ont un match prévu au CEPSUM face aux Stingers de Concordia.