Crédit : AFP

NFL

Cam Newton libéré: une question d'«aura»

Publié | Mis à jour

Libéré par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre le 31 août dernier, le quart-arrière Cam Newton n’a pas caché son étonnement, vendredi, indiquant qu’il avait été pris par surprise par cette décision.

Newton, qui devait amorcer une deuxième campagne avec la troupe de Bill Belichick, avait amorcé trois parties préparatoires et s’entraînait principalement avec la première équipe. Or, le club lui a préféré Mac Jones, sélectionné au 15e échelon au dernier repêchage, pour mener l'attaque.

Avec le recul, Newton estime qu’il aurait dû voir les choses venir.

«Depuis que j’ai appris que j’étais libéré, je vois les choses différemment», a-t-il lancé dans une vidéo YouTube de plus de 40 minutes au cours de laquelle il discute avec son père.

«Quand je regarde la situation, j’avais probablement deux jeux chaque fois qu’il en avait 10. Et c’est pourquoi ça commence à avoir plus de sens. Même si j’obtenais le départ, ça ne veut pas forcément dire quoi que ce soit.»

Le vétéran de 32 ans a expliqué qu’il aurait accepté avec plaisir le rôle de second violon, mais l’organisation ne voyait pas les choses de cette façon, pour le bien du développement de Jones.

«Laissez-moi être honnête avec vous. S'ils m'avaient demandé: "Cam, nous allons donner l'équipe à Mac, tu vas être substitut. Nous nous attendons à ce que tu fasses tout pour le guider dans son rôle", j’aurais dit "absolument".»

«Mais écoutez, la vérité est la suivante: [Jones] aurait été mal à l'aise.»

«Mon don et ma malédiction»

Newton a également attiré l’attention en raison d’une «incompréhension» à propos du protocole de COVID-19 qui lui a valu un isolement de cinq jours pendant le camp d’entraînement. Mais selon lui, cette histoire n’a pas eu d’impact sur la décision.

Il croit plutôt que c’est sa personnalité flamboyante qui lui a coûté sa place.

«La raison pour laquelle ils m'ont libéré, c’est parce que, indirectement, j'allais être une distraction sans être le partant. Juste mon aura. C'est mon don et ma malédiction. Lorsque vous amenez Cam Newton dans votre organisation, les gens sont intéressés.»

«"Qui est-il ? Pourquoi porte-t-il ses cheveux de cette façon? Pourquoi parle-t-il? Pourquoi agit-il? Pourquoi joue-t-il?' Toutes ces questions», a conclu le joueur autonome, qui exclut la retraite pour le moment.