Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

27 joueurs invités au camp des recrues

Publié | Mis à jour

Sans surprise, le nom de la récente sélection de première ronde du Canadien de Montréal, Logan Mailloux, ne figurait pas à la liste des 27 espoirs invités au camp des recrues de l’équipe publiée vendredi.

Le hockeyeur a été reconnu coupable, plus tôt cette année, d’avoir partagé une photo explicite d’une partenaire sexuelle sans son consentement en novembre dernier, lorsqu’il évoluait pour le SK Lejon, en Suède.

«C’est une décision que j’ai prise de ne pas l’inviter pour nos camps, avait mentionné le propriétaire de l’équipe Geoff Molson, en juillet. Logan a besoin de temps. Il a juste 18 ans, il doit apprendre à devenir une meilleure personne. On ne lui a pas offert de contrat, on aura besoin d’évaluer ses progrès. C’est un enjeu important.»

En quête d’un poste

Les noms d’autres défenseurs se démarquent de cette liste. Quelques-uns de ceux-ci ont un véritable espoir de percer la formation du Tricolore d’ici les deux ou trois prochaines années, à commencer par Mattias Norlinder.

Le défenseur suédois a finalement fait sa transition en Amérique du Nord après s’être fait repêcher en troisième ronde de l’encan 2019. Celui-ci a cumulé une fiche de 10 points (cinq buts, cinq aides) en 37 parties dans la Ligue élite de hockey suédoise l’année dernière. Étant identifié comme un arrière à caractère offensif, il aura l’occasion de se prouver pour avoir une chance d’entrer en compétition pour un poste de sixième ou septième défenseur à Montréal avec Brett Kulak et Chris Wideman. Sinon, il pourra aller apprendre à maitriser les aspects d’une patinoire nord-américaine sous les couleurs du Rocket, à Laval.

Le nom de l’arrière Kaiden Guhle fait également partie de la liste. L’athlète de 6 pi et 3 po a été ralenti par des blessures au cours de la dernière année, mais sa présence au Championnat de hockey junior a été remarquée. S’il est retranché par le Canadien, il retournera à Prince Albert dans les rangs juniors pour évoluer chez les Raiders, formation dont il est le capitaine depuis 2020-2021.

Attaquants visant la prochaine étape

Avec la profondeur à l’attaque que possède la Sainte-Flanelle, Raphaël Harvey-Pinard n’a pas énormément de chances de s’y tailler une place, mais le Québécois pourrait être haut sur la liste des prochains rappels. Celui qui entamera sa deuxième saison chez les professionnels a récolté 20 points en 36 matchs la saison dernière dans la Ligue américaine.

Jesse Ylonen est un peu dans le même bateau, lui qui a été repêché en deuxième ronde en 2018. L’ailier à caractère offensif possède de bons outils à son coffre, mais doit gagner en expérience.

Les Québécois

Outre 13 jeunes qui ont été repêchés par le Tricolore au cours des trois dernières années, sept Québécois seront présents. Cédric Desruisseaux et Justin Ducharme, qui ont des contrats avec le Rocket de Laval, sont du nombre.

Les attaquants Isiah Thomas, Thomas Caron et Charles-Antoine Roy, le défenseur Charles-Antoine Pilote, puis le gardien Alexis Gravel ont pour leur part reçu des invitations et tenteront ainsi de démontrer leur savoir-faire. Le camp débutera le 15 septembre au Complexe sportif Bell de Brossard.

Les camps d’entraînement dans la LNH doivent s’amorcer le 22 septembre à moins d’événements imprévus.