Crédit : AFP

MLB

Les Jays collectionnent les balayages

Publié | Mis à jour

Moins d’une semaine après avoir balayé leur série de quatre matchs face aux Athletics d’Oakland, les Blue Jays de Toronto ont cette fois réservé le même sort aux Yankees jeudi, en remportant l’ultime duel par la marque de 6 à 4, à New York.

La troupe de Charlie Montoyo a choisi le moment idéal pour se mettre en marche, dans ce sprint final vers une place en séries éliminatoires. Les Jays (77-62) n’ont d’autre choix que de déloger les Yankees (78-62) de la deuxième et dernière place parmi les équipes repêchées dans l’Américaine, et ont mis beaucoup de pression sur ceux-ci en s’approchant à un demi-match.

Premier frappeur à s’amener devant le lanceur des Yankees Nelson Cortes fils, Bo Bichette a donné le ton à cette rencontre en sortant une balle des limites du terrain. Le joueur d’arrêt-court a ajouté un autre point en septième manche sur un simple.

En frappant sa 42e longue balle de la saison – une claque en solo en neuvième manche –, Vladimir Guerrero fils est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la franchise à atteindre le plateau des 100 points produits en une saison.

Randal Grichuk a aussi étiré les bras, tandis que Danny Jansen et Breyvic Valera ont également contribué à la victoire.

La relève des visiteurs a toutefois eu du mal à fermer les livres. Nate Pearson a offert des longues balles à Gary Sanchez et Luke Voit alors qu’il ne lui restait qu’un retrait à effectuer. Anthony Rizzo avait, jusqu’à ce moment, produit les deux seuls points des «Yanks» sur un circuit.

Jose Berrios (11-7) a enregistré la victoire et Sal Romano (0-2) a ajouté le revers à sa fiche.

Springer encore absent

Comme pour les deux derniers matchs, George Springer n’était pas de la formation à cause de son genou qui continue de le faire souffrir. Le voltigeur de 31 ans avait reçu une balle sur le genou gauche, qu’il l’avait précédemment tenu à l’écart de la compétition pendant une quinzaine de jours à partir de la mi-août.

«Il se sent mieux. Pas assez pour être dans l’alignement, avait dit avant la rencontre le gérant Charlie Montoyo. Mais il y a une chance qu’il puisse jouer demain [vendredi] en considérant son état aujourd’hui. On verra.»

Les Jays rendront visite aux Orioles de Baltimore pour une série de quatre rencontres en trois jours qui s’amorcera vendredi.