Crédit : AFP

Soccer

Déjà un match crucial pour le Canada

Publié | Mis à jour

Le Canada arrive déjà à un moment charnière de sa route vers une qualification pour la Coupe du monde de soccer de 2022.

L’équipe de John Herdman reçoit le Salvador au BMO Field de Toronto mercredi soir et une victoire est presque essentielle.

«Il y a de la pression à chacun des matchs parce que nous sommes conscients de l’importance de récolter des points lors de tous les matchs, particulièrement ceux disputés à la maison», a dit le défenseur Doneil Henry.

«Nous savons quel est l’enjeu et nous voulons profiter de nos matchs à domicile. Il faut que ce soit une forteresse pour maximiser ces rencontres sur le plan des points», a ajouté l’attaquant Junior Hoilett.

Si le Canada est toujours invaincu avec deux verdicts nuls, il en va de même pour le Salvador qui a fait deux fois 0 à 0 contre les États-Unis et le Honduras, les deux adversaires précédents du Canada.

«Ils ont un style de jeu très cohérent, nous allons devoir être à notre meilleur», a précisé Herdman.

Sans Davies

Le Canada devra se débrouiller sans son meilleur joueur, Alphonso Davies, qui s’est blessé au genou contre les États-Unis, dimanche.

«Davies retournera à son club, le Bayern Munich, afin de poursuivre son rétablissement et ne fera pas partie de l’alignement pour le match», a précisé Soccer Canada par voie de communiqué.

Le rythme imposé par cette qualification de 14 matchs répartis sur cinq fenêtres internationales cause ce genre de risque.

«C’est une guerre avec 14 batailles, a insisté Herdman. C’est la première fois que la CONCACAF case trois matchs dans une fenêtre internationale.»

«Je crois que c’est critique d’avoir un effectif qui est complètement dévoué [pour avoir de la relève]», a ajouté le sélectionneur.

Malgré tout, la confiance est au rendez-vous.

«Notre groupe est confiant sans l’être trop, nous savons ce que nous devons faire à chaque bout du terrain pour l’emporter», a soutenu Henry.

Faire le travail

Le Canada a fait le boulot lors de ses deux premiers matchs en obtenant deux points en vertu de verdicts nuls identiques de 1 à 1 contre le Honduras et les États-Unis.

Si les Canadiens peuvent avoir des regrets sur la rencontre contre le Honduras en raison de nombreuses occasions manquées à domicile, il en est autrement de la partie disputée contre les Américains à Nashville dimanche soir.

Face à la 10e formation mondiale, selon la FIFA, le Canada s’est campé dans une position défensive qui l’a bien servi et qui lui a permis de museler les Américains.

Il s’agit d’un très bon point à l’étranger qui permet aux Canadiens de pointer au troisième rang du classement des huit équipes qui participent à ce tournoi final. Le Canada est à égalité avec le Honduras, les États-Unis et le Salvador, mais a marqué plus de buts.

Le Mexique est premier avec six points grâce à deux victoires pendant que le Panama occupe le deuxième rang avec quatre points.