Crédit : Photo AFP

Tennis

Félix Auger-Aliassime accède aux demi-finales

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime a écrit à jamais son nom dans l’histoire du tennis, mardi, en devenant, à 21 ans, le premier joueur québécois à atteindre les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem.

Et ils ne seront pas un, mais bien deux représentants du fleurdelisé dans le carré d’as à New York, car Leylah Fernandez a aussi remporté son match de quarts de finale plus tôt en journée. 

Contrairement à sa compatriote, Auger-Aliassime, 12e favori à Flushing Meadows, n’a toutefois pas eu l’occasion de célébrer ce fait d’armes en bonne et due forme.

Son adversaire, la jeune sensation espagnole Carlos Alcaraz, a déclaré forfait alors que le joueur originaire de L’Ancienne-Lorette était en avance 6-3 et 3-1.

Blessé à la cuisse, Alcaraz, 55e mondial, avait fait appel au physiothérapeute à 2-1 en deuxième manche. Au terme du jeu suivant, il s’est dirigé vers le filet pour féliciter son adversaire.

«C’est une étape incroyable de ma carrière, a déclaré Félix sur le terrain après le match, sous les acclamations de la foule. Je connais un excellent tournoi.»

Grâce à cette victoire, Félix devient aussi premier Canadien à atteindre le carré d’as aux Internationaux des États-Unis.

Et le premier joueur né dans les années 2000 à se rendre aussi loin dans un majeur.

«Ça se termine d’une drôle de façon [mardi], mais j’aurai la chance d’affronter l’un des meilleurs joueurs au monde vendredi et de me qualifier pour ma première finale en Grand Chelem», a poursuivi le 15e mondial.

Cet adversaire qui figure parmi les meilleurs joueurs au monde, c’est le deuxième favori du tournoi, le Russe Daniil Medvedev. Ce dernier a perdu sa première manche du tournoi mardi, mais s’est imposé 6-3, 6-0, 4-6 et 7-5 contre la 117e raquette de l’ATP, Botic van de Zandschulp, un joueur issu des qualifications.

Dommage... 

Le forfait d’Alcaraz a mis un terme de façon précipitée à ce qui s’annonçait une belle affiche entre deux jeunes joueurs.

Alcaraz, 18 ans, était la révélation du tournoi chez les hommes. Tombeur du Grec Stefanos Tsitsipas, le troisième favori, au troisième tour, l’Espagnol est entraîné par l’ancien numéro 1 mondial Juan Carlos Ferrero.

Il était devenu le plus jeune joueur à atteindre les quarts de finale d’un tournoi majeur depuis l’Américain Michael Chang à Roland-Garros, en 1990. Et le plus jeune de l’ère Open à se qualifier parmi les huit derniers à New York.

Cet affrontement donnait aussi un avant-goût du tennis que la nouvelle génération a à offrir. Il s’agissait des deux plus jeunes quarts de finalistes à s’affronter dans un majeur depuis Nadal et le Serbe Novak Djokovic à Roland-Garros, en 2006.

Mais voilà: Alcaraz avait disputé beaucoup de tennis cette semaine. Deux de ses matchs s’étaient rendus en cinq manches, y compris ce marathon de quatre heures face à Tsitsipas.

«Je n’avais rien vu venir avant qu’il n’appelle le physio, a regretté “FAA”. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais c’est dommage. C’est vraiment un bon joueur et je pense que nous donnions un bon spectacle.»

Jeu relevé 

Effectivement, les deux athlètes ont présenté du tennis relevé pendant toute la première manche. Félix a servi pour le set à 5-3, mais s’est compliqué la vie en offrant trois balles de bris à son jeune rival.

Armé notamment de son service quasi imparable depuis le début de la quinzaine, Auger-Aliassime est tout de même parvenu à remporter son service, la manche, puis à briser d’entrée au set suivant.

Vendredi, Daniil Medvedev, 25 ans, et Félix Auger-Aliassime croiseront le fer pour la seconde fois de leur carrière. Le Russe a remporté en trois manches leur première confrontation. C’était il y a trois ans, à Toronto.