Crédit : Photo AFP

LNH

L’approche de Trevor Zegras: de la musique aux oreilles de Dallas Eakins

Publié | Mis à jour

Trevor Zegras semble déjà avoir fait sa place dans la formation des Ducks d’Anaheim, mais le jeune Américain de 20 ans refuse de brûler les étapes. Il était donc bien heureux de prendre part au camp de développement de l’équipe, la semaine dernière.

Repêché au neuvième échelon au total par l’organisation californienne en 2019, le joueur de centre a disputé sa première campagne chez les professionnels en 2021. Il a accumulé 10 buts et 21 points en 17 parties avec les Gulls de San Diego, dans la Ligue américaine, puis trois filets et 13 points en 24 matchs avec les Ducks.

Cependant, il refuse de tenir quoi que ce soit pour acquis.

«D'abord et avant tout, j'essaie juste de faire l’équipe après le camp, a révélé Zegras selon des propos rapportés par le site The Athletic. Je sais que nous avons un tas de jeunes espoirs et ça va être assez compétitif. C’est un peu mon état d’esprit. Il suffit de faire l’équipe et de voir à partir de là.»

L’entraîneur-chef Dallas Eakins a dirigé ce camp de développement et il n’a pas hésité à louanger la mentalité de son protégé.

«Il ne devrait y avoir aucun joueur [au camp de développement] qui pense avoir déjà sa place dans l’équipe, a statué le pilote. J'adore cet état d'esprit. C'est un état d'esprit important pour ces jeunes. "Je suis ici pour une chose. Je dois faire l'équipe et ensuite si je fais l'équipe, je dois gagner mon temps de jeu ou mon rôle dans l’équipe."»

«C'est de la musique à mes oreilles, là. Et puis, pour notre autre groupe de joueurs qui viendra plus tard, les gars qui ont joué dans la ligue, c'est un bon état d'esprit pour eux aussi. Bravo à Trevor d’avoir cette approche.»

Aider

Zegras est toutefois bien au fait de la situation à Anaheim. Le club a terminé au dernier rang de la section Ouest en vertu d’une fiche de 17-30-9 et n’a pas participé aux éliminatoires lors des trois dernières saisons.

Les Ducks n’ont inscrit que 126 buts, soit la plus faible récolte de la Ligue nationale, et ont montré un pourcentage d’efficacité de 8,94 % sur le jeu de puissance, le pire de l’histoire du circuit.

Repêché principalement pour son talent offensif, Zegras est donc bien conscient qu’il peut aider l’équipe.

«De toute évidence, les chiffres parlent d'eux-mêmes, a lancé Zegras. Nous voulons être une meilleure équipe en termes de classement. [Notre mauvaise saison] était en grande partie due à la production offensive et au manque de capacité que nous avions en avantage numérique et pour marquer des buts.»

«Je pense que ce sont des choses avec lesquelles je peux peut-être aider. Mais c’est dur. Il y a tellement de grandes équipes, tellement de bons joueurs. Vous devez y aller un jour à la fois. J'essaie de ne pas penser trop loin.»